Accueil Droits des animaux Les huskies sont menacés par le tourisme de masse

Les huskies sont menacés par le tourisme de masse

Pixabay - cocoparisienne

Les huskies, la Laponie, la neige… voilà qui fait rêver bien du monde en cette fin d’année. Il faut avouer que c’est magique ! Mais… il faut savoir que la réalité est bien plus sombre. En effet, les chiens de traineaux sont menacés par le tourisme de masse.

Le tourisme en Laponie

La Laponie, le lieu de résidence du Père Noël, est une très jolie destination et les touristes s’y rendent par milliers en fin d’année. C’est un endroit particulièrement prisé pour observer les aurores boréales… et pour faire de belles balades en traineaux. C’est là que les huskies sont utilisés. Malheureusement, la dernière enquête de CNN vient gâcher ce paysage paradisiaque…

L’enquête est en effet alarmante. On découvre que les chiens de traineaux souffrent en Laponie, et qu’ils sont menacés. Les sorties à chiens de traineaux sont l’une des activités les plus prisées par les touristes, et on compte environ 4 000 chiens employés dans cette partie du globe. Le manque de chiens se fait ressentir, et les professionnels importent les animaux de pays comme la France.

Des activités illégales

Le business étant lucratif, de nombreux professionnels se sont lancés dans les promenades en chiens de traineaux. Malheureusement, l’appât du gain est important, et les arnaques sont nombreuses. Les chiens sont exploités, et le bien-être des animaux n’est pas respecté. Des chiens meurent d’épuisement, et certains sont même euthanasiés à la fin de la saison pour éviter de les nourrir lorsque le business n’est pas florissant.

Ainsi, lorsque les touristes vont faire des tours de traineaux avec des huskies, il est recommandé de se renseigner sur le bien-être des animaux. Le tourisme de masse est une véritable problématique à laquelle il faut veiller lorsqu’on voyage. La Laponie n’est pas exemplaire en la matière, et c’est intéressant de le souligner… Le saviez-vous ?

Source :

Demotivateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here