Accueil Pollution Google commence à mesurer la pollution des grandes villes

Google commence à mesurer la pollution des grandes villes

Canva

Eh oui, même Google s’y met ! En effet, le célèbre moteur de recherche a décidé de mettre en place un outil particulièrement efficace pour aider les villes du monde entier à mesurer leur taux de pollution. Ce système, qui s’appuie sur celui de Google Maps, permettra de cartographier les zones en fonction de leur niveau d’émission de gaz à effet de serre.

Une belle innovation

L’objectif de l’outil appelé Environmental Insights Explorer lancé par Google est de produire des estimations en temps réel des émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, c’est une bonne indication pour encourager les cités urbaines à trouver des solutions climatiques. Les villes du monde entier pourront prochainement utiliser ce système.

Actuellement, peu de métropoles sont disponibles. En effet, on trouve seulement 25 agglomérations en Amérique du Nord, une seule en Asie, cinq en Amérique du Sud, une en Océanie et six en Europe. Cela dit, les premières données permettent d’ores et déjà de tirer certaines conclusions. Et on comprend en un seul coup d’œil les villes les plus polluantes.

Une idée révolutionnaire

Google a utilisé comme point de base la ville de Mountain View dans laquelle le géant américain a installé son siège social. On découvre que la commune émet 877 000 tonnes de Co2 par an, ce qui correspond à environ 11 tonnes de Co2 par habitant. Et il est possible de comparer ces données avec d’autres villes, comme Birmingham, Copenhague, Coventry, Dublin, Manchester et Wolverhampton en Europe.

Le dispositif a été testé en grandeur nature, et les conclusions sont satisfaisantes. Ainsi, d’autres agglomérations seront prochainement concernées par cette innovation. Il semble que ce soit intéressant également pour le grand public qui pourrait prendre conscience de la gravité de la situation. D’ailleurs, il faut savoir que Google a également décidé d’équiper ses voitures Street View avec des capteurs de pollution de l’air. De nouvelles informations devraient donc être bientôt disponibles pour les habitants.

Source :

CNet France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here