Accueil Droits des animaux La corrida pourrait prochainement être interdite aux mineurs

La corrida pourrait prochainement être interdite aux mineurs

Pixabay - lino9999

La corrida est une pratique régulièrement dénoncée par les associations luttant contre la maltraitance animale. Mais c’est un sujet délicat, car c’est un événement traditionnel dans le sud de la France. Cette fois, une députée LREM a décidé de s’emparer du sujet dans le but de protéger les enfants.

Une nouvelle proposition de loi

C’est Samantha Cazebonne, députée LREM, qui est à l’origine d’une proposition de loi visant à interdire la corrida aux mineurs de moins de 16 ans. Le texte devrait prochainement être présenté à l’Assemblée nationale. La femme politique a expliqué que son sujet n’était pas le bien-être animal mais la protection de l’enfance.

Le secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance Adrien Taquet est très attaché à la protection des enfants. Il souhaite tout mettre en œuvre pour éviter de les exposer à des scènes violentes. Plusieurs Ministres seraient d’ailleurs d’accord et soutiendraient cette proposition de loi particulièrement intéressante.

Un sujet polémique

L’interdiction porterait sur l’accès aux spectacles de corrida mais également aux combats de coqs qui est une tradition pratiquée dans le Nord, le Pas-de-Calais et en Outre-Mer. Les enfants âgés de moins de 16 ans ne pourraient plus y assister. La députée base son analyse sur l’étude d’un collectif de psychiatres et de psychologues qui affirment que les conséquences sont désastreuses pour les plus petits.

Le texte sera présenté le 17 octobre prochain lors d’un colloque consacré à la protection de l’enfance contre toutes les formes de violences à l’Assemblée nationale. Par la même occasion, les écoles de tauromachie n’auraient plus le droit d’accueillir les enfants de moins de 16 ans, contre 8 ans actuellement.

Une avancée qui nous semble aller dans le bon sens. Certes, on ne parle pas d’une interdiction de la corrida comme on l’espère, mais c’est un premier pas important et surtout hautement symbolique.

Source :

Le Parisien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here