Accueil Recyclage Nouvelle action contre la décharge sauvage dans les Yvelines

Nouvelle action contre la décharge sauvage dans les Yvelines

Pixabay - vkingxl

L’association Rives de Seine Nature Environnement (RSNE) vient de déposer une requête devant la justice administrative pour carence fautive de l’Etat. En effet, la décharge sauvage des Yvelines est devenue la plus grande de France, et personne ne semble rien faire. Il serait peut-être temps d’agir…

Des déchets par millions

Depuis le printemps de l’année 2016, c’est une décharge sauvage qui a pris place sur une parcelle de 40 hectares. Les entreprises, notamment celles du BTP, ont pris l’habitude de déverser leurs déchets dans cette zone qui est maintenant souillée. L’association Rives de Seine Nature Environnement (RSNE) a décidé de s’emparer du dossier.

En effet, cette dernière dénonce l’inactivité du Préfet sur le sujet. Ce sont tout de même 8 000 tonnes de déchets qui jonchent les sols de ce terrain, et la situation devient catastrophique. Un expert est sorti du silence : « L’impact sanitaire et environnemental de cette décharge n’a, en trois ans, jamais été évalué par les services de l’Etat. »

Urgence !

Malheureusement, plusieurs associations ont dénoncé la situation à de multiples reprises, et les autorités publiques ne souhaitent pas agir. Les 40 hectares de l’ancienne plaine maraîchère située sur commune de Carrières-sous-Poissy à l’ouest de l’agglomération parisienne doivent impérativement être nettoyés dans les plus brefs délais. Et c’est bel et bien l’objet de ce dépôt de plainte.

Cette nouvelle action judiciaire faite suite à une plainte déposée en avril 2018 auprès du procureur de la République de Versailles. Malheureusement, cette action n’avait rien donné. Et la décharge sauvage ne cesse d’augmenter. Espérons donc que cette fois, cette requête aboutira et obligera les autorités publiques à stopper définitivement les dépôts de déchets dans cette zone. Il faudrait également envisager rapidement un nettoyage des sols, avant qu’il ne soit trop tard…

Le dossier est brûlant et compliqué à gérer. Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here