Accueil Pollution Du plastique retrouvé dans les flocons de neige

Du plastique retrouvé dans les flocons de neige

neige
Crédit photo : Kalle Kortelainen - Unsplash

D’après le rapport d’une étude récente, des microparticules de plastique se retrouvent dans les flocons de neige, que ce soit en plein cœur des Alpes comme dans l’arctique. 

Une terre sauvage souillée de plastique 

L’arctique est une terre sauvage et hostile, qui semble rester préservée des activités humaines. Mais ce n’est ici qu’une simple apparence. Sur la banquise, on peut littéralement dire qu’il « neige du plastique », selon une étude publiée la semaine passée dans Advances Sciences. Les flocons de neige (mais aussi la glace) en contiennent des quantités insoupçonnées. 

Des microparticules de plastique trouvées dans la glace et la neige polaire – Crédit photo : Aaron Burden – Unsplash

Lorsqu’on creuse, on peut récolter des échantillons de glace datant d’époques différentes et remonter jusqu’au début de l’époque glaciaire. Grâce à cette technique, les scientifiques peuvent démontrer la présence de plastique dans la neige et dans la glace. Et cette substance se retrouve absolument partout, en particulier sous la forme de microparticules.

Plastique dans la neige : existe-t-il un risque sanitaire ? 

Dans les flocons et dans la glace, les scientifiques peuvent observer des morceaux de plastique de tailles et de couleurs diverses. Ils n’ont pas encore pu déterminer sa composition, mais ils restent étonnés de cette découverte. Cette terre sauvage est littéralement souillée par nos activités, alors même que nous y sommes étrangers. 

Les risques sanitaires sont encore inconnus des scientifiques – Crédit photo : Annie Spratt – Unsplash

En cause : la surpêche et les activités humaines. En effet, les nanoparticules de plastique se déplacent grâce au vent et se déposent sous forme de neige sur toute la surface de la calotte glaciaire. On a donc retrouvé du plastique dans l’arctique, mais aussi dans les Alpes et les autres chaînes de montagnes. Aujourd’hui, les scientifiques ignorent tout du risque sanitaire que cette découverte représente.

Source :

francetvinfo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here