Accueil Maladies & Problèmes Des implants biodégradables à base de plante pour soigner la sclérose en...

Des implants biodégradables à base de plante pour soigner la sclérose en plaques ?

Pixabay- sasint

Les chercheurs du monde entier poursuivent leurs études pour soigner des maladies terribles comme la sclérose en plaques ou encore les anévrismes. Or, des scientifiques russes viennent de proposer une solution totalement inédite. Ils ont travaillé sur l’élaboration d’implants biodégradables à base de plantes.

Des dispositifs médicaux prometteurs

Les implants sont réalisés avec de la pomme de terre et du maïs. Ils seraient utilisés comme des nutriments au niveau des tissus humains, et sont progressivement absorbés par le corps humain du patient. Cette nouvelle technique permettrait de traiter des pathologies comme la sclérose en plaques ou les anévrismes lors de l’apparition des premiers symptômes, et notamment chez les populations jeunes.

L’Université fédérale de Kazan en Russie est à l’origine de cette découverte. Les chercheurs ont diffusé les résultats de leur étude auprès du site médical SanteLog, et semblent très optimistes quant à l’avenir de ces implants. Le chirurgien Vyacheslav Averyanov a expliqué : « Un enfant grandit, mais la prothèse ne peut pas grandir avec lui. Il a alors besoin d’interventions chirurgicales répétées. Et c’est ce qui m’a poussé à développer cette solution. »

Une solution ambitieuse

Les premiers essais datent de 2012. Les implants biodégradables avaient alors été testés sur des rats. Les résultats étaient très encourageants et c’est pour cette raison que l’étude a été poussée. L’objectif est de remplacer les prothèses artificielles qui ne peuvent pas « grandir » avec le patient. Ce dernier doit régulièrement être opéré pour remplacer les prothèses, ce qui n’est plus le cas avec les implants biodégradables.

C’est une grande avancée dans le secteur médical. Ces implants nouvelle génération sont réalisés avec des plantes et semblent en outre favoriser la régénération tissulaire. Pour l’instant, aucun essai n’a été fait sur un être humain, et il faudra attendre plusieurs années avant de voir ces implants être utilisés. Mais c’est un premier pas prometteur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here