Accueil Biodiversité Quels souvenirs de vacances faut-il éviter de rapporter ?

Quels souvenirs de vacances faut-il éviter de rapporter ?

63
Crédit photo : Thomas Verbruggen - Unsplash

Voyager est une chance de découvrir d’autres contrées, d’autres cultures… Mais les touristes se font souvent avoir lorsqu’il s’agit de rapporter des souvenirs de vacances. 

Les peaux et fourrures d’animaux 

Il est déconseillé d’acheter des souvenirs fabriqués avec des peaux d’animaux, qu’il s’agisse de manteaux doublés de fourrure ou de sacs à main en peau de crocodile. Certains animaux sont protégés, et en acheter les produits dérivés est à la fois terrible pour la biodiversité, et dangereux d’un point de vue légal. Parmi les espèces protégées se trouvent donc : tigres, loutres, ours, serpents, phoques, lézards… Et bien d’autres.

souvenirs de vacances
Oubliez la fourrure et les sacs en peaux ! – Crédit photo : Peter Beukema – Unsplash

Les végétaux et animaux comme souvenirs de vacances

Ne vous laissez pas tenter par des végétaux et des cactus dans les pays que vous visitez. En effet, tout comme les animaux, les espèces végétales sont souvent protégées. Quant à d’autres, elles sont susceptibles d’être des vecteurs de contamination. Vous devrez donc vous en séparer aux douanes. Quant aux animaux, il paraît évident qu’il n’est pas possible de voyager avec des espèces protégées. Si vous souhaitez ramener un animal non protégé avec vous, vous devrez entreprendre de nombreuses démarches. 

Les coraux sont en danger d’extinction – Crédit photo : Tomoe Steineck – Unsplash

Les produits de la mer 

Tous les produits de la mer ne pourront pas vous accompagner à votre retour de voyage. En effet, coquillage, corail et produits dérivés des tortues de mer sont interdits au transport. Beaucoup de coraux figurent sur la liste des espèces en danger. De plus, l’industrie du coquillage est généralement illégale : beaucoup ramassent des coquilles alors qu’elles abritent des espèces vivantes. Quant aux tortues de mer, elles sont pour la plupart en danger d’extinction. Leur viande, leur carapace ou leurs œufs sont alors vendus sur les commerces en toute illégalité. Et ne consommez pas de tortues sur place !