Accueil Réchauffement Climatique L’Islande rend hommage à un glacier disparu

L’Islande rend hommage à un glacier disparu

103
Pixabay - Free-Photos

Le réchauffement climatique fait beaucoup parler. Mais parfois, les cas concrets viennent à manquer. Alors l’Islande a décidé de créer un événement pour le moins surprenant. En effet, le pays du nord de l’Europe a choisi de rendre hommage à l’Okjökull, le premier glacier de l’île à disparaître à cause du changement climatique.

Un geste symbolique

La plaque commémorative sera inaugurée le 18 août prochain sur le site de l’ancien Okjökull. Ce glacier se situait à l’ouest de l’île. C’est une initiative que l’on doit à des chercheurs islandais et de l’Université Rice aux Etats-Unis. Ces derniers voulaient rendre hommage à ce premier glacier victime du réchauffement climatique pour le rendre symbolique aux yeux du monde entier.

Cymene Howe, professeure d’anthropologie à l’Université Rice, est sorti du silence pour s’exprimer à ce sujet : « En marquant le décès de l’Okjökull, nous espérons attirer l’attention sur ce qui se perd à mesure que les glaciers de la Terre disparaissent. » L’idée est originale mais n’est pas dénué de sens. Car actuellement, le réchauffement climatique menace 400 autres glaciers en Islande.

Un monument hommage

C’est un véritable hommage qui sera rendu au glacier Okjökull surnommé OK en Islande. La plaque en lettres d’or aura pour objectif de sensibiliser la population et les touristes à la fonte des glaces. Car malheureusement, d’après les experts, les glaciers disparaîtront dans les 200 prochaines années. La plaque commémorative est donc hautement symbolique et s’adresse aux générations futures.

Il faut savoir que le glacier Okjökull recouvrait 16 km2 de surface en 1890. En 2012 sa superficie n’était plus que de 0,7 km2 en 2012. Et aujourd’hui, il a totalement disparu. Ce glacier devient donc le symbole du réchauffement climatique, et lui rendre hommage est stratégique.

Espérons que cette action permettra au maximum de personnes de se rendre compte des conséquences désastreuses du réchauffement climatique.

Source :

RTL