Accueil Alimentation Alimentation : quels seront les aliments de demain ?

Alimentation : quels seront les aliments de demain ?

408
aliments
Crédit photo : James Sutton - Unsplash

Dans les années à venir, notre alimentation va considérablement évoluer. Et avec elle, nos habitudes de consommation. Quels seront les aliments que nous consommerons demain ?

Les algues et cyanobactéries

Peu d’entre nous s’imaginent consommer des algues ou des cyanobactéries. Pourtant, d’un point de vue nutritionnel, elles figurent parmi les aliments les plus riches et les plus intéressants. La spiruline, que nous vous avons déjà présentée, est une cyanobactérie hors normes. Elle est considérée comme l’aliment qui « sauvera » l’humanité de la faim, et a gagné le titre d’aliment du siècle. Elle contient jusqu’à 70 % de protéines (le poulet n’en contient que 20 %).

aliments
La spiruline, un aliment majeur de notre future alimentation – Crédit photo : Vita Marija Murenaite – Unsplash

En France, des dizaines d’entreprises se sont déjà lancées dans la production et la commercialisation de spiruline. Le marché qu’elle représente pèse près de 424 millions d’euros. À cela, on peut ajouter les emballages comestibles. Composé d’algues, ils sont sur le point d’entrer sur le marché, et devraient nous aider à réduire la pollution générée par nos déchets.

Les insectes, aliments du futur ?

Les insectes sont peu gourmands en eau, et très riches en protéines. De ce fait, ils sont régulièrement présentés comme l’aliment du futur par excellence. Pour produire un kilogramme d’insectes, il faut deux kilogrammes de végétaux. Pour la même quantité de bœuf, ce sont onze kilogrammes de végétaux qui sont nécessaires.

aliments
Allons-nous manger des algues ? – Crédit photo : Hohn Mark Arnold – Unsplash

En Inde, les scientifiques sont aussi en train d’étudier l’intérêt du lait de cafard, qui pourrait nous aider à lutter contre la malnutrition dans le monde. Pour les chercheurs, notre alimentation ne pourra plus se baser sur la consommation excessive de viande. Plus polluante que les transports, l’industrie de la viande génère alors beaucoup de problèmes : grande consommation d’eau et de céréales, émissions de gaz à effet de serre, problèmes d’éthiques… Notre alimentation est donc amenée à se végétaliser avec les années.

Source :

francetvinfo