Accueil Pollution Un quart des maladies et des décès prématurés causés par la pollution

Un quart des maladies et des décès prématurés causés par la pollution

175
pollution
Crédit photo : Holger Link - Unsplash

Selon un rapport de l’ONU, dans le monde, la pollution serait responsable d’un quart des maladies et de décès prématurés dans le monde. Deux cent cinquante scientifiques issus de soixante-dix pays ont participé à la rédaction du rapport.

Un quart des décès prématurés et des maladies causés par la pollution

Cette semaine, l’ONU publie un rapport choc sur l’état de la planète. Les conditions environnementales « médiocres » de 2015 ont été responsables d’un quart des maladies mondiales et des décès prématurés. Au total, cela représente tout de même neuf millions de morts.

pollution
La pollution à l’origine d’un quart des maladies – Crédit photo : Ishan Seefromthesky – Unsplash

Le rapport souligne également un fossé grandissant entre les pays pauvres et les pays riches. La pollution, la surconsommation et le gaspillage alimentaire des pays riches précipitent la maladie, la pauvreté et la famine dans les pays pauvres. Les produits chimiques, les émissions responsables de la pollution de l’air, et la destruction des écosystèmes génèrent une forme d’épidémie mondiale, qui va jusqu’à entraver l’économie.

L’économie mondiale a besoin d’une réorganisation

Le rapport de l’ONU utilise de nombreuses données afin d’évaluer l’impact de l’environnement sur les maladies. Il compile donc une série d’urgences sanitaires visant à inverser la situation. Si l’économie mondiale ne se réorganise pas vers une production durable, la croissance pourrait rapidement perdre tout son sens face aux coûts des traitements et au nombre de décès.

L’économie mondiale doit changer – Crédit photo : Sam Jotham Sutharson – Unsplash

Toutefois, le rapport stipule que la situation n’est pas irrémédiable. Les scientifiques demandent une réduction des émissions de gaz à effet de serre et de l’usage des pesticides. Ils appellent aussi à réduire le gaspillage alimentaire. En effet, un tiers de la nourriture produite est encore jetée aux ordures. La publication du rapport devrait animer les débats autour de la question de la responsabilité des dommages causés à la planète. Notamment au cours de l’assemblée générale du Programme des Nations unies pour l’environnement, qui se tient au Kenya.

Source :

francetvinfo