Accueil Innovation & Transport Île-de-France : 10 000 vélos électriques en location libre dès septembre 2019

Île-de-France : 10 000 vélos électriques en location libre dès septembre 2019

59
Des vélos électriques en location libre - Crédits photo : Pixnio

La pollution est devenue l’un des problèmes majeurs de notre civilisation moderne. Tuant apparemment deux fois plus que prévu et plus meurtrière que le tabac, la pollution de l’air nous oblige à muter nos habites de vie. Par exemple, nous populations sont encouragées à user de moyens de transport non polluants en lieu et place des voitures. Dans cette optique, l’Île-de-France développe actuellement un vaste programme de location de vélos électriques.

Un vaste parc de vélos électriques en location libre

Considéré par ses initiateurs comme le plus vaste réseau de location de vélos à assistance électrique au monde, le projet d’Île-de-France Mobilités compte proposer aux usagers franciliens de la route, de louer plus de 10 000 vélos électriques dans quelques mois.

L’objectif visé et inavoué est sans aucun doute de réduire la taille du parc automobile de la région capitale de France, et par ricochet endiguer dans une moindre mesure l’augmentation des proportions de gaz d’échappement déversés par les automobilistes chaque jour en Île-de-France.

Des vélos électriques en location libre – Crédits photo : Pixnio

Avec des taux mesurés et désormais plus qu’alarmants de particules fines dans l’air que respirent les parisiens chaque jour, l’heure est à l’urgence. Et le Plan Vélo pourrait bien être l’une des solutions

Des spécifications floues

Si l’initiative est louable et assez intéressante, nous ne sommes cependant pas plus avancés au sujet des spécifications techniques des vélos mis en location libre en septembre.

Des vélos en location libre, comment ça marche ?

Le plan de location libre mis au point par Île-de-France Mobilités propose aux consommateur une location pouvant aller jusqu’à 6 mois. Chaque mois de location du vélo étant facturé 40 euros.

Le projet étant toujours en de développement, les stations de commercialisation de cette offre sont en cours de construction ou d’aménagements pour certaines. L’objectif visé est 200 stations d’ici septembre, depuis lesquelles les usagers pourront récupérer puis ramener leur engin roulant dès septembre prochain.