Accueil Climat Des températures extrêmes en Australie et aux États-Unis

Des températures extrêmes en Australie et aux États-Unis

65
PARTAGER
Crédit photo : Joey Csunyo - Unsplash

Des chaleurs extrêmes et une grande sécheresse touchent actuellement l’Australie. Et de l’autre côté de l’hémisphère, les États-Unis sont touchés par une vague de froid impressionnante. Le contraste est impressionnant.

Jusqu’à -50 °C à Chicago

Une part des États-Unis connaît depuis quelques jours une situation climatique inédite. Les températures ressenties sont extrêmement basses. Le mercure est descendu sous les -50 °C dans la ville de Chicago. Les rues se vident et les villes deviennent des cités fantômes. Il en est de même pour les plus petites localités, elles aussi frappées par le froid extrême.

températures
Le froid paralyse Chicago – Crédit photo : Thom Holmes – Unsplash

Bien sûr, cette situation hors du commun provoque quelques problèmes, comme dans l’État de New York. Le froid a engendré une panne d’électricité de grande ampleur dont les habitants se souviendront longtemps. Un tel froid représente un grand danger pour les foyers les plus mal isolés, ainsi que pour les personnes qui vivent dans la rue. La situation est délicate.

Jusqu’à + 50°C en Australie

Tandis que les Américains tentent tant bien que mal de lutter contre le froid, les Australiens – eux – ne serait pas contre l’idée de profiter un peu de cette fraîcheur. Dans la ville de Sydney, le thermomètre a atteint la température de + 47 °C il y a quelques jours. L’Australie est littéralement en train de suffoquer sous la chaleur qui frappe le pays. Les habitants, mais également les animaux, cherchent de la fraîcheur là où ils le peuvent.

Beaucoup d’animaux meurent à cause de la chaleur – Crédit photo : Michael Lammli – Unsplash

Les animaux sauvages souffrent de la sécheresse et des températures extrêmes. Beaucoup ont perdu la vie, déshydratés, alors qu’ils recherchaient de l’eau. Un kangourou s’est également retrouvé piégé dans un lit de rivière totalement asséché. D’un bout à l’autre de la planète, on peut ressentir des différences de températures pouvant atteindre 100 °C. Combien de temps cette situation durera-t-elle, et va-t-elle se reproduire ?

Source :

Francetvinfo