Des billets de banque - Crédits photo : PxHere

2019 a débuté sur les chapeaux de roues mais les nombreuses problématiques de l’an dernier ne se sont pas évaporées pour autant. Bien qu’elle soit difficile à encaisser, la mauvaise nouvelle qui suit semble n’être qu’un rappel. D’après un rapport d’Oxfam International évoque de nouveau la disparité existant entre les riches et les pauvres. En effet, 26 individus détiendraient à eux seuls plus d’argent que la moitié la plus pauvre des habitants de notre planète.

Des richesses mal reparties dans notre société

En 2018 la concentration des richesses a connu un coup d’accélérateur qui n’est pas du goût de tout le monde.

Le fossé entre les riches et les pauvres ne cesse de s’élargir, et désormais ce sont 26 Hommes qui possèdent plus que la moitié de la population mondiale. On se rappelle en 2015 lorsque Oxfam International évoquait les prévisions de croissance du creusement de l’écart entre les plus riches et les plus pauvres.

Des billets de banque – Crédits photo : Flickr

Cette situation qui laisse sans solutions les organismes mondiaux en charge de la mesure des disparités sociales risque d’ici 2050 de creuser encore plus le fossé entre ceux qui ont et ceux qui n’ont rien. Plus de la moitié de la population mondiale vivrait dans des bidonvilles dans moins de 30 ans.

Concrètement, 26 Hommes se partagent plus d’argent que près 4 millions de Terriens. A l’opposé le pouvoir d’achat des populations les plus pauvres du globe a régressé de 11 %.

Le nombre de milliardaires en constante augmentation

Bien que la conjoncture touche de plein fouet les classes moyennes, les plus riches du globe n’ont de cesse de générer toujours plus d’argent. Ainsi, Jeff Bezos le patron d’Amazon et ses partenaires du club des milliardaires son désormais à la tête d’une fortune qui pourrait faire pâlir de jalousie des nations européennes.

Pour rappel, à lui tout seul le fondateur d’Amazon jouit d’une fortune de 112 milliards de dollars.