Accueil Biodiversité Au Costa Rica, les pesticides rendraient les singes hurleurs jaunes

Au Costa Rica, les pesticides rendraient les singes hurleurs jaunes

95
PARTAGER
Crédit photo : Jai 79 - Pixabay

De nombreux singes hurleurs du Costa Rica sont en train subir un changement étonnant. Leur fourrure habituellement noire se parsème de taches colorées de jaune. Cette coloration anormale pourrait être due aux pesticides.

Le phénotype de pigmentation en changement rapide

Cela fait environ cinq ans que les chercheurs costariciens ont repéré une tendance très étrange. Les singes hurleurs à manteaux qui vivent dans les forêts tropicales du Costa Rica changent de couleur. Alors qu’elle est habituellement noire, leur fourrure se teinte de poils orange et jaune sur le dos. Le phénomène semble par ailleurs s’accentuer, puisqu’il concerne de plus en plus d’individus de l’espèce. Les taches deviennent aussi de plus en plus grosses. Certains singes sont même devenus totalement jaunes.

singes
Les singes hurleurs du Costa Rica deviennent jaune – Crédit photo : Jai 79 – Pixabay

Les scientifiques ont donc mené des analyses sur les poils des singes afin de comprendre ce changement. La coloration jaune serait due à la phéomélanine, un pigment jaune. Ce pigment est à l’origine de la rousseur des pelages d’animaux, et même des cheveux humains. Les poils noirs sont quant à eux colorés par un pigment brun foncé, l’eumélanine. Si tous les singes disposent des cellules qui synthétisent de la phéomélanine (ils possèdent des poils orange sur les flancs), cette proportion de cellules augmente de manière significative depuis quelques années.

Les pesticides sont-ils en cause ?

Les chercheurs ont remarqué que les animaux qui présentent cette coloration anormale vivent souvent dans les forêts situées à proximité des cultures intensives de palmiers à huile, de bananiers et d’ananas. Sur ces terres, l’utilisation des pesticides est très importante. Et leur concentration dépasse généralement les seuils recommandés pour préserver l’écosystème. Le Costa Rica est l’un des plus gros utilisateurs de pesticides au monde.

La coloration de la fourrure des singes les rends vulnérables aux attaques de prédateurs – Crédit photo : Wikimedia Commons

Les primates qui vivent près des cultures ingèrent ainsi de grandes quantités de pesticides. Ces produits pourraient donc être à l’origine de cette coloration anormale de la fourrure des singes hurleurs du Costa Rica. Ce phénomène les rend plus visibles dans la forêt, et donc plus vulnérables aux attaques de prédateurs.