Accueil Biodiversité Les initiatives se multiplient pour sauver les espèces de singes en Indonésie

Les initiatives se multiplient pour sauver les espèces de singes en Indonésie

301
PARTAGER
Crédit photo : Nicolas Picard - Unsplash

Protéger les espèces de singes en danger d’extinction est une priorité. En Indonésie, les initiatives se multiplient dans ce sens.

60 % des espèces de singes en danger d’extinction

D’après les plus récentes études, 60 % des espèces de singes sont menacées de s’éteindre. Les activités humaines en seraient la cause directe. Face à ce bilan très alarmant, des initiatives sont mises en place. L’objectif est de contrer la destruction constante de leur habitat.

singes
Orang-outan — Crédit photo : Lucas Ambrosi — Unsplash

Certaines initiatives se tiennent en Indonésie, à Bornéo et aux Célèbes. Sensibiliser les populations locales est également un besoin urgent. La déforestation est une cause directe de la destruction des habitats de nombreuses espèces animales, dont diverses espèces de singes. À Bornéo, l’orang-outan en subit déjà les conséquences. En l’espace de vingt ans, entre Bornéo et Sumatra, 60 % de la surface de l’habitat de ce grand singe a été décimé. Une ONG locale nommée FNPF a pris l’initiative depuis l’année 2000 de replanter des arbres.

La déforestation et les activités humaines menacent

À Bornéo, le développement massif des palmiers destinés à produire de l’huile est pointé du doigt. L’Indonésie est le premier producteur mondial de ce produit controversé. À cela s’ajoute donc l’exploitation forestière et minière. En clair, le développement humain est à l’origine de cette triste situation. Aux Célèbes, c’est le macaque noir à crête qui est directement concerné. Sa survie est menacée par la chasse : ce singe est tué pour sa viande.

singes
Macaque noir à crête — Crédit photo : Skeeze — Pixabay

En 2011, un macaque à crête est devenu célèbre pour avoir « pris » un selfie. Large sourire et yeux fixés sur l’objectif, il est devenu une arme pour les défenseurs de la cause animale et de l’environnement. Les chercheurs se rendre donc toutes les semaines dans les écoles du secteur pour montrer ce singe et faire passer un message aux enfants : il ne faut pas les chasser. Ils espèrent ainsi que ces derniers transmettront le message dans leur entourage et parviendront à leur tour à sensibiliser.

Source :

Francetvinfo