Accueil Environnement Terrestre Top 5 des départements français champions de l’usage des pesticides

Top 5 des départements français champions de l’usage des pesticides

246
PARTAGER
Un agriculteur déversant des pesticides - Crédits photo : Pixnio

Les débats ont fait rage cette année autour de l’usage des pesticides. Utiles pour améliorer le rendement des agriculteurs (quoique… ?), ces composés le plus souvent issus de l’industrie chimique ont une incidence sur la santé des consommateurs. En France par exemple 5 départements sont les Maillots Jaune de l’usage des pesticides. Ces derniers y sont utilisés à outrance, mettant à mal la biodiversité et la vie des habitants. Voici le palmarès des départements français où les pesticides sont fortement utilisés.

Comment est établi ce palmarès ?

C’est à l’association Générations Futures que l’on doit ce palmarès. Celle-ci, en se basant sur les chiffres officiels liés aux quantités de pesticides achetées dans les départements, mais également par les quantités déversées par hectare de plantation, a réussi à mettre en place un podium des mauvais élèves français en matière d’agriculture bio.

Ce palmarès n’a pas pour objectif de fustiger les départements ou élus locaux. Mais essentiellement d’alerter les populations, tout en incitant à l’action les pouvoirs publics. Baptisé « GlyphAwards » ce palmarès, regroupe les départements ayant acheté et utilisé le plus de pesticides en 2017.

Surtout le très controversé glyphosate. Qui fut à l’origine de houleux débats à l’Assemblée nationale.

Les départements français champions des pesticides

On compte au total 5 départements dans ce palmarès. Que voici :

Palmarès des départements champions des pesticides – Crédits photo : Générations Futures

Outre cette carte, c’est un rapport détaillé dressant les quantités et types de pesticides utilisés par chaque département français. Une emphase est mise sur les départements utilisant les pesticides les plus dangereux pour l’homme. Notamment les CMR, qui sont réputés mutagènes, cancérigènes et nocifs pour la reproduction. Mais aussi les pesticides ayant le grade de perturbateurs endocriniens.

Le Vaucluse, champion français, s’est vu attribuer un prix symbolique… un faux bidon de pesticides. Une récompense volontairement provocatrice, comme l’assure François Veillerette, le président de l’association.