Accueil Innovation & Transport Voiture électrique : l’Autriche lève la limite de vitesse des voitures vertes

Voiture électrique : l’Autriche lève la limite de vitesse des voitures vertes

243
PARTAGER
Une McLaren ultra rapide - Crédits photo : Flickr

Voilà une mesure qui risque fort de pousser les amoureux de la vitesse à passer au vert en acquérant une voiture électrique. L’Autriche vient en effet de voter une loi qui permet à ces véhicules moins polluants de de rouler plus vite que ceux à essence ou diesel. Ceci dans l’optique de faciliter le désengorgement des artères des principales villes du pays.

La voiture électrique gagne en notoriété mais surtout, fait le plein de confiance grâce à des mesures ici et là qui incitent à son adoption.

L’Autriche autorise des vitesses plus élevées sur les voitures électriques

Le 25 octobre dernier le parlement autrichien votait à une large majorité une loi amendant la limite de vitesse des véhicules électriques. Ces derniers sont dorénavant autorisés à rouler plus rapidement, mais uniquement en cas de pics de pollution. Et sur certaines routes bien spécifiques.

Le parlement autrichien – Crédits photo : Flickr

Ainsi les automobilistes roulant à l’électrique pourront rouler jusqu’à 130 km/h. Là où les possesseurs de voitures essence devront se cantonner à 100 km/h. Un moyen d’inciter les amoureux de la vitesse à opter pour des bolides électriques qui ne sont pas toujours donnés.

Une décision controversée

Comme on aurait logiquement pu s’y attendre, la décision du parlement autrichien fait jaser outre-Rhin. Notamment à cause des conséquences que peut avoir une telle levée de la limitation de la vitesse sur les usagers de la route. En ligne de mire des non partisans de cette décision, les accidents plus violents du fait de vitesses plus fortes.

Second argument mis en avant par ces non partisans, le caractère non écologique d’une conduite plus rapide de voitures électriques. En effet qui dit vitesse dit également consommation élevée. Ce qui a un impact certain sur l’autonomie déjà dérisoire de ces voitures.

Elles auront donc besoin d’être plus souvent rechargées, et consommeront donc de l’énergie.