Accueil Réchauffement Climatique Au Liban, les cèdres millénaires sont menacés par le réchauffement climatique

Au Liban, les cèdres millénaires sont menacés par le réchauffement climatique

366
PARTAGER
cèdres du liban
Cèdre du Liban - Crédit photo : Wikimedia Commons

Le réchauffement climatique favoriserait la prolifération d’un parasite capable de s’en prendre aux jeunes pousses de cèdres du Liban, des arbres emblématiques du pays.

Des arbres mythiques aujourd’hui menacés

Les cèdres millénaires sont un emblème du Liban. Ils ont survécu à la guerre et aux décennies. Mais le réchauffement climatique pourrait bien être à l’origine de leur extinction. En effet, les mythiques cèdres du Liban sont classés au patrimoine mondial de l’humanité. Les changements du climat les affectent particulièrement.

Brut revient en images sur cette situation inquiétante :

Un entomologiste explique que ces arbres sont grandement affectés par la situation actuelle. Ils souffrent et s’éteignent petit à petit. Le réchauffement climatique bouleverse leurs conditions de vie, mais il favoriserait aussi la prolifération d’un parasite qui s’en prend aux plus jeunes arbres du pays. Aujourd’hui, les conséquences des activités humaines sur la planète menacent les cèdres du Liban, tout comme d’autres arbres millénaires.

Des solutions recherchées pour combattre le parasite

Faute de pouvoir résoudre le problème premier, autrement dit le réchauffement climatique, il est essentiel de trouver des solutions pour sauver ces arbres. Le spécialiste indique que les insectes causent beaucoup de dommages aux jeunes arbres, parce que ces derniers sont plus faibles. Pour le parasite, ils sont des proies faciles. Ce dernier pond des œufs sur les bourgeons, et ses vers dévorent littéralement les aiguilles du cèdre. Ce parasite était encore inconnu il y a quelques années. Le climat et le froid l’obligeaient à rester dans le sol.

cèdres du liban
Cèdres du Liban – Crédit photo : Djedj – Pixabay

Pour tenter de le combattre, les spécialistes ont imaginé une solution naturelle. Ils pulvérisent un champignon sur les arbres et les jeunes pousses. Ce dernier est censé tuer les insectes. Il est aujourd’hui difficile d’affirmer que cette solution pourra sauver les arbres emblématiques du Liban. Sur tous les continents, les arbres commencent à présenter des signes inquiétants. Tous les effets prêtés au réchauffement climatique n’ont donc pas encore été découverts…

Source :

Francetvinfo