Accueil Alimentation Alimentation : le Canada interdit dorénavant les graisses industrielles

Alimentation : le Canada interdit dorénavant les graisses industrielles

629
PARTAGER
Un hamburger contenant des graisses alimentaires - Crédits photo : Pixabay

Associées à un accroissement des risques de développer des maladies cardiorespiratoires et cérébrales, les graisses industrielles se voient officiellement interdites au pays des caribous. En effet, le Canada vient de voter une loi interdisant l’usage alimentaire des graisses industrielles dans les produits fabriqués ou importés sur son territoire.

Graisses industrielles, dans quels produits ?

Hamburgers, margarines, barres chocolatées, viennoiseries, quiches et pizzas, voilà principalement les produits finis dans lesquels on retrouve des graisses alimentaires. Même si cette liste n’est absolument pas exhaustive. Employées par les géants de l’industrie alimentaire, ces graisses servent essentiellement à rendre les aliments plus fermes et à leur conférer une certaine stabilité en termes de structure.

De la malbouffe riche en graisses industrielles – Crédits photo : PxHere

Tandis que l’Organisation mondiale de la santé recommande au maximum de réduire la composition d’un aliment fini contenant des graisses produites à la chaîne, certains industriels s’amusent à gonfler les portions au sein de leurs productions.

Une importante victoire pour les consommateurs

Des associations de consommateurs militent depuis des années afin d’interdire l’usage des graisses industrielles dans les produits alimentaires. Effectivement, un lien de cause à effet a été établi entre la consommation de produits contenant ces graisses et la mort de 2 600 personnes chaque année au Canada.

Une étude évaluant l’impact de l’interdiction de ces graisses a établi qu’elle préviendrait 12 000 crises cardiaques par an sur une période de 20 ans. Ce qui n’est pas négligeable compte tenu de l’impact de la santé sur le budget de l’État.

Une interdiction à l’implémentation progressive

De nombreux commerçants et gros distributeurs disposent comme on peut s’en douter d’importants stocks de produits alimentaires contenant des graisses industrielles. Les pouvoirs publics canadiens leur donnent un délai de 3 ans pour les écouler.

Passé ce délai toute commercialisation d’un produit contenant ces graisses sera passible d’une amende non évoquée. Voilà un bel exemple à suivre !

Source :

Metro Canada