Accueil Environnement Terrestre Les couverts et contenants jetables en plastique interdits dès 2020 (Assemblée nationale)

Les couverts et contenants jetables en plastique interdits dès 2020 (Assemblée nationale)

410
PARTAGER
L'Assemblée nationale française - Crédits photo : Flickr

La France monte enfin au créneau dans la guerre qui oppose les gouvernants des nations aux multinationales injectant du plastique dans notre environnement. En effet, après le Royaume-Uni c’est au tour de notre pays de légiférer sur la prolifération des déchets plastiques dans notre écosystème. L’Assemblée nationale aurait dans ce sens voté vendredi dernier en faveur de l’interdiction de l’usage de couverts et contenants jetables en plastique.

Une petite victoire contre le plastique

Une nouvelle loi interdisant l’usage de couverts et contenants jetables en plastique a été votée par l’Assemblée nationale vendredi dernier. Portée par 14 députés de la majorité, cette loi a pour but d’interdire couverts, couvercles à verre jetables, piques à steak, pots à glace, plateaux repas, boîtes et saladiers faits principalement de plastique.

Des couverts en plastique – Crédits photo : PxHere

Cette décision intervient après l’interdiction en juin dernier des bâtonnets mélangeurs pour boissons en plastique.

Une entrée en vigueur en 2020

Quoique salutaire et ô combien importante pour réduire les quantités de plastique qui se retrouvent déversées dans notre environnement, la loi votée par l’Assemblée nationale n’entrera en vigueur qu’en 2020.

De nombreuses réactions

François-Michel Lambert LREM et ex-EELV (Europe Écologie Les Verts, NDLR) réagissant au vote de l’Assemblée soulignait que la France avait les moyens d’agir enfin, d’être comme au sujet des sacs plastiques ou des assiettes jetables en plastique le fer de lance au sujet de la prolifération anarchique de ce dérivé des hydrocarbures. Ce dernier saluait d’ailleurs la décision de l’AN.

De son côté, Stéphane Travert le ministre de l’Agriculture était farouchement opposé à ce projet de loi. Selon ce dernier, même s’il faut à tout prix diminuer le nombre de déchets notamment issus de produits plastiques, il faut être cohérent. Il préconise plus une approche visant à changer les mentalités et comportements. Plutôt qu’à interdire purement et simplement à coup de lois les produits en cette matière prenant plus de 400 ans à se dégrader dans notre environnement.

Source :

Le Parisien