Accueil Environnement Terrestre Des bouleversements majeurs des écosystèmes prédits par une étude

Des bouleversements majeurs des écosystèmes prédits par une étude

66
PARTAGER
écosystèmes
Crédit photo : Matt Howard - Unsplash

Des changements « majeurs » devraient se produire dans les décennies à venir, selon une récente étude. D’importants bouleversements menaceront les écosystèmes notamment aux États-Unis et en Europe.

L’avenir des écosystèmes sera fait de bouleversements

Déserts, forêts, savanes et autres paysages risquent de connaître une transformation majeure dans le siècle à venir. Le principal mis en cause est bien évidemment le changement climatique. Des scientifiques ont publié une étude le vendredi 31 août sur l’avenir de nos écosystèmes. L’étude en question s’appuie sur des relevés de températures et des fossiles datant de 21 000 ans, issus de la dernière ère glaciaire. À cette époque, les températures ont augmenté de 4 à 7 degrés.

écosystèmes
Crédit photo : Imat Bagja Gumilar – Unsplash

Les prévisions des experts sont prudentes. En effet, ce réchauffement très lointain a été engendré par des variations naturelles, et sur une période bien plus longue. Stephen Jackson est le directeur du Southwest Climate Adaptation Center de l’Institut américain de géologie. Il explique qu’en un siècle ou deux la planète pourrait subir des changements de la même ampleur que ceux qui se produisent normalement sur 10 000 à 20 000 ans.

Les États-Unis et l’Europe menacés

Dans le sud-ouest des États-Unis, des changements se manifestent déjà. Des incendies d’une ampleur sans précédent ravagent des milliers d’hectares de forêts. Or, dans le siècle à venir, ces bouleversements toucheront aussi les déserts et les savanes en menaçant la faune et la flore. L’Europe et les États-Unis sont les plus menacés.

Les incendies qui frappent la Californie en images :

Selon les scientifiques à l’origine de l’étude, si nous parvenons à plafonner les émissions de gaz à effet de serre aux objectifs de Paris, la probabilité pour qu’un changement à grande échelle de la végétation se produise est de moins de 45 %. Mais elle atteint plus de 60 % si ces objectifs ne sont pas tenus. De plus, un tel bouleversement ne concernera pas que les forêts puisqu’il touchera également le cycle de l’eau.

Source :

Francetvinfo