Accueil Projets Innovants Le denim recyclé est réutilisé pour des constructions articulaires

Le denim recyclé est réutilisé pour des constructions articulaires

225
PARTAGER
denim
Crédit photo : Ricrardo Gomez Angel - Unsplash

Le denim dissous peut être transformé en aérogel, et ainsi bénéficier d’une seconde vie. Ce matériau peut s’utiliser de multiples façons : filtration d’eau, cartilage de synthèse, séparateur dans les batteries…

Une matière idéale pour le cartilage de synthèse

Les chercheurs de l’université de Deakin ont tenté de recycler des déchets indésirables en travaillant avec du denim. Ils ont ainsi découvert comment dissoudre le denim et manipuler les restes dans un aérogel. Ce dernier constitue un matériau très polyvalent, qui peut avoir plusieurs utilisations. On peut par exemple l’utiliser comme séparateur dans la technologie avancée des batteries, dans la filtration de l’eau ou encore dans le cartilage de synthèse.

denim
Crédit photo : Ben Weber – Unsplash

Les chercheurs pensent que la nature collante de cette solution de cellulose de denim est responsable de la structure unique de l’aérogel. Ce dernier est idéal en tant que cartilage de synthèse. La structure du réseau de pores des aérogels et des tissus cartilagineux est similaire en termes d’orientations, de dimensions et de densité des canaux poreux.

Une solution de recyclage du textile

Cette structure permet aux matériaux de reproduire un type particulier de mécanisme de lubrification présent dans le cartilage. Il a pour objectif de le préserver de l’usure et des dommages. Les chercheurs ont aussi constaté que la technique de recyclage du denim pourrait également contribuer à la lutte contre les déchets textiles. En effet, l’utilisation de produits chimiques est nécessaire dans toutes les techniques avancées de recyclage de textiles. Ces produits peuvent rendre la procédure moins efficace.

denim
Crédit photo : Bruno Nascimento – Unsplash

Ici, les chercheurs utilisent des produits chimiques écologiques. Ils entrent dans les essais à petite échelle. Les chercheurs pourraient proposer leur produit sur le commerce d’ici trois à cinq ans avec le soutien de l’industrie. Réorienter des éléments indésirables comme les textiles usagés est une manière intelligente et écologique de réduire la quantité des déchets produits.

Source :

Springwise