Accueil Recyclage Les Récupérables : la mode responsable

Les Récupérables : la mode responsable

235
PARTAGER
mode
Crédit photo : Flaunter - Unsplash

Anaïs Dautais Warmel est la créatrice de la marque Les Récupérables. Depuis 2016, elle s’engage dans un mode de production respectueux de l’environnement.

Une marque et une mode responsables

Les Récupérables est donc une marque de mode responsable lancée par Anaïs Dautais Warmel en 2016. En tant que créatrice, elle utilise des matières achetées ou récupérées à des « éco-organismes » à l’image d’Emmaüs ou de ressourceries avec lesquelles elle entretient des partenariats. L’idée de cette créatrice est de ne pas produire de matières, mais de créer de la mode avec ce qui existe.

mode
Crédit photo : Alexandra Gorn – Unsplash

Les collections de la marque Les Récupérables sont donc issues de matières déjà existantes et sont pour le moins singulières. Les employés partent de ces matières et créent des pièces uniques de qualité tout en respectant au mieux la nature.

La main-d’œuvre et la planète respectées

Anaïs Dautais Warmel souhaite ainsi respecter l’environnement et ne produit aucun nouveau textile alors qu’il en existe de nombreux à réutiliser – ils sont effectivement abondants. Selon elle, un T-shirt à deux euros ne peut exister sans être désastreux au point de vue écologique. Elle pense également que ces habits à bas prix bafouent les droits humains en termes de production.

Le discours d’Anaïs Dautais Warmel en vidéo :

Elle privilégie donc le respect de l’humain et de la main-d’œuvre dans la création de ces pièces. Tous les modèles sont confectionnés en France, dans des ateliers dits « d’insertion ». En effet, la créatrice pense qu’il est essentiel de donner de la fierté et de la dignité aux personnes employées. Cela permet à ceux qui n’ont jamais eu la chance de trouver un emploi stable d’entrer à nouveau dans la société. Et de produire un travail reconnu.

Selon elle, la mode responsable s’inscrit dans une logique de consommation raisonnée. Il faut acheter moins et réduire de façon significative sa consommation. Il est plus sain de se faire plaisir avec des pièces plus respectueuses des droits humains et de la planète.

Source :

Francetvinfo