Accueil Droits des animaux Espagne : le plus important élevage illégal de tortues européen démantelé

Espagne : le plus important élevage illégal de tortues européen démantelé

280
PARTAGER
élevage
Crédit photo : Ricardo Braham- Unsplash

Deux Allemands ont été arrêtés par la Guardia Civil, qui les suspecte d’être à la tête du plus grand élevage illégal de tortues du continent européen. Un complice espagnol a également été appréhendé.

1 100 tortues et 750 œufs saisis

La Guardia Civil a annoncé le 22 août dernier l’arrestation de deux Allemands dans le cadre d’une enquête sur le trafic de tortues protégées à Majorque, une île espagnole située dans les Baléares. Il s’agissait du plus grand élevage illégal de tortue d’Europe. Au total, ce sont plus de 1 110 spécimens et 750 œufs qui ont été saisis par les agents. 62 espèces différentes de tortues étaient représentées dans cet élevage.

élevage
Crédit photo : Gabrielle Capella- Unsplash

Les agents ont découvert des tortues-boîtes dont certaines proviennent d’Asie et se trouvent être en danger d’extinction. D’autres espèces protégées provenaient du Canada, du Mexique et des États-Unis. Parmi les spécimens saisis, on retrouve quatorze des cinquante espèces de tortues les plus menacées au monde. Elles ont toutes été confiées à un centre spécialisé.

Plusieurs interpellations et un élevage illégal stoppé

En plus des deux Allemands, un Espagnol a aussi été arrêté. Il est propriétaire d’un magasin de vente d’animaux exotiques en Catalogne, dans la ville de Barcelone. Les Allemands et lui étaient en étroite collaboration. Ces trois personnes sont présentées comme étant les « présumés auteurs » de trafic d’espèces protégées, de délits contre la faune et la flore sauvage et de blanchiment de capitaux.

élevage
Crédit photo : Matt Antonioli – Unsplash

L’organisation WWF explique qu’en règle générale les spécimens de tortues commercialisés sont directement capturés dans la nature. Les tortues marines, les tortues terrestres et tortues-boîtes sont inscrites aux annexes de la CITES, mais le commerce international de tortues d’eau douce venues d’Asie n’est pas contrôlé. La Guardia Civil a effectué un impressionnant coup de filet, et aura ainsi permis de mettre fin à un élevage illégal d’espèces protégées en Europe.