Nouvelle-Zélande : une ministre se rend à vélo à l’hôpital afin d’accoucher !

682
PARTAGER
Julie Anne Genter, ministre des Femmes de Nouvelle-Zélandde - Crédits photo : VivreDemain via Instagram

Premier producteur de lait en poudre au monde, petite réserve naturelle à ciel ouvert, pionnier dans le domaine du développement durable, nation d’essence écologique, la Nouvelle-Zélande entre encore plus dans la légende en 2018 grâce à Julie Genter sa ministre des Femmes. Cette dernière s’est rendue ce 19 août à vélo dans un hôpital de sa municipalité afin de mettre au monde son premier enfant.

Geste écologique qui n’est pas sans rappeler que la principale concernée est membre du parti écologique de Nouvelle-Zélande.

Le second bébé gouvernemental

Comme le rappelle bien le New Zealand Herald, le bébé de Julie Genter est le second gouvernemental cette année. Le Premier ministre néo-zélandais, une certaine Jacinda Ardern, avait déjà mis au monde une magnifique fille en juin dernier.

Ce fut le tour ce dimanche 19 août de la ministre des Femmes de Nouvelle-Zélande de mettre au monde le second bébé du gouvernement de ce pays d’Océanie cette année. Son premier enfant.

Julie Genter enceinte jusqu’aux dents – Crédits photo : VivreDemain via Instagram

Membre du parti écologique, Julie Genter a fait de son accouchement un acte politique et militant en faveur de la cause de la préservation de notre environnement. En partageant avec ses suiveurs sur Instagram son trajet jusqu’à la salle d’accouchement. Avec notamment un parcours à vélo de son domicile jusqu’à l’hôpital en vélo.

Elle va accoucher en vélo

Considéré par James Shaw le leader du parti écologiste de Nouvelle-Zélande comme un phénomène très à la mode, le geste de Julie Genter a remué toute la toile. La ministre avant de monter à vélo a laissé sur le réseau social Instagram une photographie avec cette légende : « Magnifique dimanche matin pour une balade à vélo vers l’hôpital afin de finalement avoir ce bébé. Souhaitez-moi bonne chance ! »

James Shaw d’ajouter lors d’une conférence être « fier d’appartenir à un parti qui soutient cela et à un pays dans lequel deux membres de l’exécutif peuvent avoir des enfants tout en continuant à travailler ».