Accueil Réchauffement Climatique Notre sommeil est perturbé par le réchauffement climatique

Notre sommeil est perturbé par le réchauffement climatique

357
PARTAGER
sommeil
Crédit photo : Kinga Cichewicz - Unsplash

Les températures influencent nos nuits, tout comme le changement climatique. Ce dernier a donc des répercussions sur la qualité de notre sommeil.

La température influe sur l’horloge interne

Lors de l’endormissement, l’organisme prend en compte plusieurs facteurs tels que la luminosité et la température. Une étude sur les habitudes de sommeil à l’ère préindustrielle a montré que l’envie de dormir survenait lorsque la température diminuait. À cette époque, le chauffage central n’existait pas vraiment. Seulement, les mécanismes cérébraux qui expliquent cela étaient jusqu’ici méconnus.

sommeil
Crédit photo : Gregory Pappas – Unsplash

Une équipe de biologistes de l’université du Michigan à Ann Arbor a donc mené des recherches sur le cerveau de drosophiles. Ils ont découvert que les neurones DN1ps, qui se trouvent dans le réseau neuronal circadien de la mouche, surveillent constamment les changements de la température ambiante. De plus, il semblerait que la chaleur inhibe ces mêmes neurones alors que le froid les stimule. Ainsi, une température trop élevée durant la nuit peut perturber le fonctionnement de l’horloge interne de l’insecte.

Le manque de sommeil va augmenter avec le réchauffement climatique

Les effets de la chaleur sur notre corps intéressent de plus en plus les scientifiques, notamment en raison du changement climatique. Ainsi, des équipes de plusieurs universités américaines ont cherché un lien entre la qualité du sommeil et la chaleur nocturne. Cette étude aura duré neuf ans, de 2002 à 2011. Et le constat est sans appel : les nuits marquées par un sommeil insuffisant augmentent avec la chaleur. Ce fait touche plus spécialement les personnes démunies ou âgées, notamment durant l’été et en ville.

sommeil
Crédit photo : Sarah Diniz Outeiro – Unsplash

D’autre part, les chercheurs ont réalisé des projections sur les carences de sommeil pour les quatre-vingt-une années à venir aux États-Unis. Ils se sont appuyés sur les prévisions de températures faites par la NASA. Sans réelle surprise, la qualité du sommeil devrait diminuer significativement avec le réchauffement climatique. Dans le nord-est des États-Unis, les habitants passeraient de sept nuits de sommeil insuffisant par mois à plus de dix-huit en 2099.