Accueil Climat Irlande : la nation celte stoppe tout investissement public dans les énergies...

Irlande : la nation celte stoppe tout investissement public dans les énergies fossiles

323
PARTAGER
L'Irlande met un terme aux subventions publiques du secteur des énergies fossiles - Crédits photo : Flickr

Considéré comme l’un des pays les moins avancés en Europe en termes de développement durable ou en matière d’écologie, la République d’Irlande vient de donner une véritable leçon climatique en stoppant net tout investissement public dans les énergies fossiles. Le pays membre de l’Union européenne entend désormais se tourner vers les énergies renouvelables et le fait savoir au monde entier.

Les énergies fossiles sont partout et on n’y peut rien

Utilisées pour produire de l’électricité, pour alimenter nos voitures, pour chauffer nos habitations, le charbon, le pétrole et le gaz naturel sont les sources d’énergie les plus plébiscitées au monde. Elles sont également les plus pollueuses et tueuses. Avec des conséquences catastrophiques sur notre environnement, en tête desquelles le changement climatique.

Pour nous aider les États subventionnent

Dans un souci de stabilisation des prix de ces différentes énergies fossiles au sein de leur population, les États agissent à coups de subventions. Dans le cas de l’Irlande, la nation investissait en tout plus de 300 millions d’euros dans les énergies fossiles par année.

Des unités de pompage de pétrole brut – Crédits photo : Geograph

Sans ces subventions, il serait difficile d’acheter le super sans plomb à la pompe au prix que nous lui connaissons aujourd’hui. Cependant, au lieu de continuer à rembourrer les portefeuilles et garnir les comptes bancaires des multinationales intéressées par les énergies fossiles, l’Irlande a pris une décision historique. En coupant le robinet à cash pour les énergies fossiles la nation celte avoue se tourner désormais vers les énergies renouvelables. Pour le bien de tous.

Et elle exhorte d’ailleurs les autres nations à lui emboîter le pas, en coupant net l’investissement dans ces tueurs silencieux.

Mais désormais l’Irlande dit NON aux énergies fossiles et OUI aux énergies renouvelables

Le 12 juillet dernier, l’Irlande a adopté par la voie du Dáil Éireann (nom en gaélique représentant la chambre basse du Parlement irlandais) le Fossil Fuel Divestment Bill. Derrière ce nom se cache en fait le désengagement de l’État irlandais de toutes les entreprises nationales ou internationales dans laquelle il investissait et qui font plus de 20 % de leur chiffre d’affaires dans les énergies fossiles.

Le siège du Dáil Éireann, chambre basse du Parlement irlandais situé au Leinster House, Kildare St, Dublin 2 – Crédits photo : Flickr

En votant cette loi, la République d’Irlande devient la première nation au monde à retirer officiellement ses investissements publics du milieu des combustibles fossiles comme le pétrole, le gaz naturel, le charbon. L’Irlande fait même mieux que la Norvège, nation pionnière en la matière et qui avait annoncé se désengager progressivement des compagnies pétrolières. Le royaume de Norvège n’avait cependant pas franchi le pas en inscrivant cette décision dans la loi.

L’Irlande met donc un terme à sa participation dans plus de 153 entreprises. Le pays force ainsi le fonds souverain irlandais à vendre ses participations dans ces entreprises aussi vite que possible. On parle d’un moratoire de cinq années.