Accueil Réchauffement Climatique En 2100, trois quarts des humains pourraient faire face aux canicules mortelles

En 2100, trois quarts des humains pourraient faire face aux canicules mortelles

455
PARTAGER
canicules
Crédit photo : Lawrence Walters - Unsplash

Le réchauffement climatique et ses effets sur le long terme sont de plus en plus inquiétants. Les canicules sont l’une des conséquences liées au changement du climat. Et ces dernières pourraient devenir toujours plus dangereuses.

Des conséquences alarmantes pour le changement climatique

Les activités humaines au cours des décennies passées ont mis à mal l’état de notre planète. Aujourd’hui, le réchauffement climatique se fait de plus en plus présent et ses conséquences deviennent visibles. Les experts du monde entier s’accordent à dire que le niveau des océans pourrait grimper de plusieurs dizaines de centimètres d’ici 2100.

canicules
Crédit photo : Ivana Cajina – Unsplash

Mais, à la fin de ce siècle, ce sont les canicules qui pourraient se montrer les plus meurtrières. Aujourd’hui déjà, elles tuent dix fois plus de personnes que d’autres catastrophes naturelles. Et ce phénomène va s’amplifier sur toute la planète. D’ici 2100, trois humains sur quatre pourraient être confrontés à des canicules meurtrières.

Un humain sur trois aujourd’hui confronté aux canicules à risque

Lorsqu’elle se mêle à une forte humidité, une température élevée perturbe la régulation de la température corporelle. Ainsi, elle augmente le taux de mortalité. En 2003, une canicule a sévi en Europe et aurait causé le décès de près de 70 000 personnes. À l’heure actuelle, la situation ne s’améliore pas puisqu’un humain sur trois fait face à des canicules potentiellement mortelles au moins vingt jours chaque année.

Une vidéo Brut revient sur ce sujet :

Par ailleurs, certaines populations sont plus affectées puisque plus vulnérables. Il s’agit des personnes âgées, des enfants très jeunes ainsi que des individus qui vivent dans les pays pauvres. Le réchauffement climatique entraîne la multiplication des vagues de chaleur. En Inde, le risque qu’un épisode de canicule cause la mort de cent personnes aurait plus que doublé en l’espace de cinquante ans. Si rien ne change, ce sont trois humains sur quatre qui pourraient faire face aux canicules à risque d’ici 2100.

Source :

Francetvinfo