Accueil Environnement Terrestre États-Unis : le fleuve Rio Grande est à sec

États-Unis : le fleuve Rio Grande est à sec

786
PARTAGER
Rio Grande
Rio Grande - Crédit photo : Wikimedia Commons

Le fleuve Rio Grande sépare le Mexique et les États-Unis. Il constitue le quatrième plus gros fleuve américain et il risque de s’assécher définitivement. Cette année, il est totalement sec sur plusieurs dizaines de kilomètres.

Le fleuve mythique Rio Grande est à sec

C’est exceptionnel : le Rio Grande, le fleuve mythique, est à sec sur près de quarante kilomètres. Il ne ressemble plus qu’à un lit de rivière sur lequel les voitures circulent sans mal. Le Rio Grande est l’un des plus grands fleuves des États-Unis. Aujourd’hui, il est grandement menacé.

France 2 revient sur l’état du Rio Grande en images :

Les sécheresses sont de plus en plus fréquentes et intenses. Cette année, la période sèche habituelle a débuté avec deux mois et demi d’avance. En principe, elle commence au milieu de l’été. Mais le sol du fleuve est craquelé depuis déjà plusieurs mois.

Les chutes de neige ont été insuffisantes en hiver

Des chercheurs suivent le cours d’eau et recherchent des poissons piégés, en train de s’asphyxier. Leur mission est bien de sauver les espèces les plus fragiles qui vivent habituellement dans le Rio Grande. Ils ne peuvent donc récupérer que les plus petits spécimens. Un des chercheurs présents, Thomas Archdeacon, observe le Rio Grande depuis maintenant dix ans. Doucement, mais sûrement, le géant s’assèche. Selon l’expert, les neiges sont de moins en moins abondantes. Elles n’alimentent plus suffisamment le fleuve.

Rio Grande
Rio Grande – Crédit photo : 12019 – Pixabay

En effet, le Rio Grande est directement alimenté par les eaux qui proviennent des montages du Colorado. Les chutes de neige ont été insuffisantes l’année passée. De ce fait, une partie du fleuve est aujourd’hui totalement à sec. L’eau se faisait si rare que les hydrologues et autres gestionnaires du fleuve et de ses barrages ont choisi d’assécher cette zone de plusieurs dizaines de kilomètres. L’idée étant de préserver l’eau dans des endroits stratégiques : aux abords des fermes et des habitations.

Source :

Francetvinfo