Accueil Pollution Port de Rotterdam : 220 tonnes de pétrole déversées dans le port

Port de Rotterdam : 220 tonnes de pétrole déversées dans le port

390
PARTAGER
pétrole
Port de Rotterdam - Crédit photo : Tama66 - Pixabay

Le samedi 23 juin dernier, le tanker Bow Jubail a déversé des centaines de tonnes de pétrole dans le port de Rotterdam. Les mesures de protection, qui ont rapidement été déployées, sont restées en partie inefficaces.

220 tonnes de pétrole déversées dans le port de Rotterdam

La compagnie pétrolière Odjfell est propriétaire du tanker Bow Jubail. Elle explique que le navire a percé sa coque durant la procédure d’amarrage. 220 tonnes de pétrole ont terminé dans le port de Rotterdam. Les autorités ont fait leur possible pour éviter la propagation du liquide en plaçant des écrans flottants autour de la nappe. Néanmoins, une quantité inconnue de pétrole se serait échappée et propagée dans les artères du port.

Crédit photo : Birder62 – Pixabay

Les autorités néerlandaises ont prévenu les populations qu’un risque de pollution était en vigueur sur les plages alentour. Comme à chaque catastrophe de cette nature, les animaux sont les premières victimes.

Le pétrole fait de nombreuses victimes parmi les animaux

Les animaux sont les principales victimes de cette catastrophe écologique. Près de mille oiseaux ont été recouverts de pétrole suite à cet incident. Dans un rayon de dix kilomètres, un plan de sauvetage des animaux a été mis en place. Jusqu’à quinze ambulances animalières et plusieurs bateaux de pompiers se sont lancés à la rescousse des oiseaux. Bon nombre d’entre eux ont été emportés pour être nettoyés. Cependant, les soigneurs affirment que certains ne survivront pas.

Le sauvetage des oiseaux en images :

Le nettoyage a d’ores et déjà été pris en main par une entreprise spécialisée. Les opérations menées dans le port de Rotterdam pourraient durer plusieurs semaines. Jusqu’ici, l’ampleur des dégâts produits par le tanker Bow Jubail n’a pas encore été établie. On sait seulement que de nombreux oiseaux en seront victimes, ainsi que nombre de poissons.