Accueil Recyclage Oas : une douche qui utilise jusqu’à 10 fois moins d’eau

Oas : une douche qui utilise jusqu’à 10 fois moins d’eau

267
PARTAGER
Oas, un système de recyclage de l'eau usée de la douche - Crédits photo : VivreDemain via YouTube

L’eau est une denrée de plus en plus rare qu’il convient désormais d’utiliser avec intelligence. Les réserves en eau douce seraient moins importantes que les estimations des chercheurs et des solutions ingénieuses permettant soit de recycler de l’eau, soit de fabriquer de l’eau à partir d’autres substrats naissent ici et là. La solution que nous proposons aujourd’hui consiste en un système recyclant de l’eau de douche, en vue d’une réutilisation presque à l’infini. Ce système a été baptisé Oas.

Un destin accidentel

OAS est à la base un système expérimental développé par un ingénieur suédois et destiné en première intention à la Station spatiale internationale (ISS). Fort de l’efficacité de son ingénieux système dans l’espace, Mehrdad Mahdjoubi – puisqu’il s’agit de lui – a décidé de créer un système dérivé de celui installé dans l’ISS. Il le baptisa Oas.

Oas : une douche à circuit fermé

Grâce à l’invention du Suédois, l’eau qui s’écoule de la colonne de douche est automatiquement réutilisée. Elle n’est ni évacuée vers les égouts, ni stockée. Elle est systématiquement purifiée puis de nouveau conduite vers le verseur de douche. Oas fonctionne donc en circuit fermé. Et c’est bien là son principal avantage.

Des économies considérables réalisées grâce à Oas

Les consommateurs ne le savent probablement pas, mais chaque douche durant de quatre à cinq minutes consomme en moyenne entre 30 et 80 litres d’eau. Un bain draine quant à lui entre 80 et 120 litres d’eau.

Grâce à Oas, ces proportions d’eau gaspillées pourraient être divisées par 10. On aurait dès lors besoin que de 3 ou 5 litres pour une douche et environ 10 litres pour un bain. Le système Oas coûte 4 000 euros, et la société chargée de son développement a déjà annoncé avoir permis à ce jour d’économiser plus de 13 000 litres d’eau dans le monde.

Son invention a permis à Mehrdad Mahdjoubi d’être nommé finaliste du Prix de l’inventeur européen 2018.

Source :

L'Express