Accueil Biodiversité Une opération de nettoyage a été organisée à Hong Kong pour protéger...

Une opération de nettoyage a été organisée à Hong Kong pour protéger les tortues de mer

379
PARTAGER
tortues
Crédit photo : Jack B - Unsplash

Une île au large de Hong Kong a accueilli plus de deux mille volontaires pour un nettoyage de masse. Le plastique représente un véritable danger pour les tortues de mer et toutes les espèces marines.

Des déversements de déchets qui perdurent

La masse des ordures présentes dans les eaux de Hong Kong préoccupe de plus en plus. Les déchets se déversent sur les plages. Les écologistes ainsi que les autorités ont pointé du doigt les responsables de ce désastre. Il y a un an, de l’huile de palme s’est déversée dans les eaux après une collision entre deux navires. Les plages de Hong Kong ont été obstruées.

tortues
Crédit photo : Jérémy Bishop – Unsplash

Mais, à Hong Kong, tout le monde n’est pas innocent. Les médias ont rapporté des cas de déversement de déchets dans la mer, notamment par des cliniques médicales de la ville. Ainsi, le nettoyage des plages a commencé.

Les tortues mangent les sacs en plastique

Sur l’île de Lamma à Hong Kong, à Shek Pai Wan, la plage « Turtle Cove » est un lieu de nidification des tortues. Elle est fermée aux visiteurs de juin à octobre. Mais les militants ont signalé que cela faisait six années qu’aucun nid n’avait été repéré sur la côte. Les tortues ne viennent plus y pondre leurs œufs. Pire encore, elles meurent heurtées par des bateaux, piégées dans des filets et souvent par ingestion de déchets. En effet, les tortues confondent les sacs en plastique qu’elles trouvent avec des méduses et les mangent.

tortues
Crédit photo : Jakob Owens – Unsplash

Dimanche 27 mai, les bénévoles se sont rassemblés sur la plage pour la nettoyer. Les petits morceaux de plastique sont très nombreux et les tortues les confondent souvent avec de la nourriture. En 2018, sept tortues se sont déjà échouées. Les écologistes estiment que beaucoup ont péri et que leurs carcasses ont sombré. Les militants demandent au gouvernement d’étendre la zone protégée pour ainsi permettre à un plus grand nombre de tortues de survivre.

Source :

Enviro2B