Accueil Santé L’OMS souhaite que les acides gras trans industriels soient interdits

L’OMS souhaite que les acides gras trans industriels soient interdits

496
PARTAGER
acides gras
Crédit photo : Peter Bond - Unsplash

Les molécules d’acides gras trans industriels causent chaque année le décès de 500 000 personnes en favorisant les maladies cardiovasculaires. L’Organisation mondiale de la santé souhaite les interdire.

Le danger représenté par les acides gras trans industriels

L’OMS livre aujourd’hui un nouveau combat. Le lundi 14 mai dernier, l’organisation a lancé une campagne ayant pour objectif d’éliminer les acides gras trans industriels de notre alimentation. Ils sont effectivement très répandus dans les aliments transformés et industriels. Leur consommation est dangereuse pour la santé.

acides gras trans industriels
Crédit photo : Greta Punch – Unsplash

Selon l’OMS, chaque année, ce serait 500 000 personnes qui décèdent de maladies cardiovasculaires. Et les acides gras trans industriels favorisent le développement de ces maladies. Ils sont utilisés en raison de leurs propriétés stabilisatrices et conservatrices. On les retrouve dans les produits contenant des huiles végétales en partie hydrogénées, mais aussi dans les biscuits, les gâteaux, les margarines, les pâtisseries industrielles, les soupes déshydratées et les en-cas salés.

L’exemple de New York

Tom Frieden est à la tête du groupe d’action Resolve to Save Lives. Il s’est associé à l’OMS et déclare que, pour lui, le plus important est de mettre un terme définitif à l’utilisation des acides gras trans industriels. Il en existe d’origine naturelle, qui sont issus de produits dérivés du lait ou de la viande.

acides gras
Crédit photo : Igor Ovsyannykov – Unsplash

Les pays riches semblent faire d’importants efforts en termes d’interdiction d’utilisation de ces produits de conservation. Mais le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, stipule qu’il est important que les actions soient étendues au reste du monde. Tom Frieden estime que la ville de New York est un exemple. En effet, sa municipalité a interdit aux restaurants d’utiliser des acides gras trans industriels il y a déjà dix ans. Cela prouve qu’ils peuvent être éliminés sans que cela altère le goût, le prix ou la texture des aliments.

Source :

Francetvinfo