Accueil Santé L’Anses met en garde contre certains compléments alimentaires à la mélatonine

L’Anses met en garde contre certains compléments alimentaires à la mélatonine

365
PARTAGER
compléments
Crédit photo : Niekverlaan - Pixabay

Quatre-vingt-dix cas d’effets indésirables ont été relevés par l’Anses, ou Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, depuis 2009. Ce mercredi, l’agence alerte sur les effets de certains compléments alimentaires à base de mélatonine.

Une mise en garde de l’Anses contre certains compléments

Selon l’Anses, les compléments alimentaires à la mélatonine peuvent présenter des effets indésirables. La mélatonine est une hormone sécrétée la nuit de manière naturelle et qui favorise l’endormissement. Dans son communiqué, l’agence conseille aux personnes qui souffrent de maladies auto-immunes, inflammatoires, aux femmes allaitantes et enceintes de ne pas en consommer sous forme de compléments alimentaires. Les adolescents, les enfants et les personnes qui exercent des activités nécessitant une vigilance soutenue sont aussi concernés.

pixabay
Crédit photo : Bru-no — Pixabay

De plus, les personnes asthmatiques, épileptiques, souffrant de troubles du comportement ou de l’humeur feront l’objet d’un avis personnalisé. Ainsi, elles devront se référer à leur médecin si elles souhaitent consommer ces compléments alimentaires.

Quatre-vingt-dix cas signalés depuis 2009

L’Agence a recensé quatre-vingt-dix cas d’effets indésirables depuis l’année 2009. Les effets qui ont été rapportés sont assez variés. Il peut s’agir de troubles neurologiques : migraines ou tremblements. D’autres personnes ont aussi présenté des symptômes plus généraux tels que la somnolence, l’irritabilité, les vertiges, les céphalées ou encore les cauchemars. Dans certains autres cas, il s’agissait de troubles gastro-entérologiques comme des nausées, des douleurs abdominales ou encore des vomissements. Ces effets sont donc parfaitement anormaux et parfois très inquiétants.

compléments
Crédit photo : Bru-no — Pixabay

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation manque encore de données suffisantes sur les possibles effets à long terme d’une telle consommation de mélatonine. De ce fait, elle recommande de limiter la prise de compléments à un simple usage ponctuel. Enfin, l’agence conseille aussi de ne pas outrepasser une dose quotidienne de deux milligrammes de mélatonine. En cas de doute, il est préférable de consulter un professionnel de santé.

Source :

Francetvinfo