Accueil Société / Mondialisation Quels sont les 11 États notés AAA ?

Quels sont les 11 États notés AAA ?

448
PARTAGER
Carte du monde. Source : Wikimedia Commons

Nous nous souvenons tous de la crise économique mondiale commencée en 2008. Dans différentes contrées, elle peine d’ailleurs à se terminer… Quoi qu’il en soit, des années durant, les pays industrialisés étant presque tous massivement endettés, les médias accordaient une attention toute particulière aux notations de Standard & Poor’s quant à la solvabilité des États. Pour des politiciens, voir cette notation baisser pouvait s’avérer catastrophique pour continuer d’emprunter aux meilleurs taux. Mais qu’en est-il aujourd’hui, en 2018 ?

Notez cependant que les notations varient grandement d’une agence à l’autre : Dagong en Extrême-Orient ne connaît que 6 AAA… dont la République populaire de Chine ! Tout dépend des critères retenus et de leur traitement…

AAA et AA, ce n’est pas que pour les piles

Dans le classement de la société d’analyse financière Standard & Poor’s, le haut du tableau est résumé par la note « AAA ». Cette catégorie comprend actuellement onze États. Il s’agit de l’Allemagne, de l’Australie, du Canada, du Danemark, du Liechtenstein, du Luxembourg, de la Norvège, des Pays-Bas, de Singapour, de la Suède et de la Suisse. Cette énumération semblera assez naturelle, ces contrées bénéficiant généralement d’une réputation conforme à ce triple A… On se souvient de la perte de ce précieux sésame auprès de Moody par la France en 2012 :

Cela signifie en tout cas que deux pays ont perdu leur troisième A chez S&P entre 2011 et 2018. Il s’agit de la Finlande… et du Royaume-Uni, payant en partie l’issue incertaine d’un Brexit auquel les partenaires historiques de la couronne britanniques mettent parfois des bâtons dans les roues. Cette notation AA concerne encore l’Autriche, les EAU, l’Estonie, les USA (encore AAA chez Fitch), la France, Hong Kong, le Koweït, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, Taïwan et la Tchéquie. Il faut aussi y ajouter la Corée du Sud, qui a donc gagné depuis 2011 un nouveau « A ». La Belgique fait l’objet d’une réelle incertitude, mais l’agence Fitch la maintient quant à elle dans cette catégorie.

Nous ne trouverons qu’un seul A pour l’Arabie Saoudite, la Chine et le Japon, qui voient donc leur notation baisser d’un cran par rapport à 2011. Nous remarquons en revanche de la stabilité au même niveau pour les Bermudes, le Botswana, le Chili, Israël, la Malaisie, Malte, la Slovaquie, la Slovénie ainsi que Trinité-et-Tobago. Reviennent quant à elle d’une notation BBB en 2011 l’Irlande, l’Islande et la Lituanie. La Lettonie fait de son côté un bond de deux degrés en passant de BB à A.

B, c’est moins bien…

La Pologne bénéficiaient d’une notation A en 2011, mais elle rétrograde en 2018 à BBB. Ses prises de positions politiques conservatrices et eurosceptiques n’y sont peut-être pas pour rien, de sorte que cette note est à prendre avec des pincettes. Beaucoup de nations sont en revanche restées en BBB : l’Andorre, la Bulgarie, la Colombie, l’Espagne, l’Inde, l’Italie, le Kazakhstan, le Maroc, le Mexique, le Panama, le Pérou, la Russie, la Thaïlande et l’Uruguay. Ont grimpé une marche la Hongrie, l’Indonésie, les Philippines, le Portugal et la Roumanie. On remarque que les dynamiques sont importantes aux yeux des investisseurs. Cela donne un poids important aux agences de notation, que certaines vidéos apparentent aux « nouveaux maîtres du monde » :

La Turquie n’a semble-t-il pas été notée en 2018 par S&P, agence qui la notait BBB en 2011. Fitch la fait de son côté rétrograder à BB. C’est également le cas de l’Oman, qui dégringole depuis la note A. Perdent une marche l’Afrique du Sud, l’Azerbaïdjan, les Bahamas, le Brésil et la Croatie. Sont toujours stables le Bahreïn, le Bangladesh, Chypre, le Costa Rica, la Géorgie, le Guatemala, la Jordanie, la Macédoine, le Paraguay, la Serbie et le Vietnam. Ont gagné un point la Bolivie ainsi que la République dominicaine.

La Grèce se voit affublée de la notation B en 2018, exactement comme l’Éthiopie, l’Irak, la Namibie et le Nicaragua. C’est aussi le cas de l’Albanie, de l’Argentine, de la Biélorussie, de la Bosnie et de bien d’autres États… À mille lieues de là, les pays les moins bien notés en 2018 sont la Barbade (CCC), le Belize (CC), le Mozambique (D) et… le Venezuela, officiellement en défaut de paiement alors qu’il était noté B en 2011. On comprend sa propension à la crypto-monnaie du Petro indexée sur le pétrole en attendant peut-être une nouvelle crypto-devise adossée sur l’or !