Accueil Société / Mondialisation À qui appartient la dette américaine ?

À qui appartient la dette américaine ?

297
PARTAGER
Carte des États-Unis d'Amérique. Source : 7 février 2015, Wikimedia Commons

Les États-Unis sont depuis des décennies la première puissance économique du monde. Cependant, malgré un PIB colossal, la sphère publique y est massivement endettée. C’est le choix fait par à peu près tous les pays industrialisés, si bien que de nombreux économistes parlent d’une inéluctable « crise de la dette ». La dette américaine n’a jamais été aussi élevée qu’aujourd’hui. Le président Obama aurait à lui seul davantage endetté son pays que l’ensemble des présidents qui l’ont précédé. Mais, alors que la dette nationale a franchi les 21 000 milliards de dollars, Trump estime devoir la porter jusqu’à 24 000 milliards…

La dette américaine : un bon placement ?

Dans ce contexte de massification et de pérennisation de la dette, il est intéressant de savoir qui la détient. De fait, cette réalité fait nécessairement état de liens entre les USA et d’autres nations. À titre informatif, la FED (Réserve fédérale américaine) a récemment donné le nom des États qui détenaient une partie de la dette nord-américaine. Sinon, on comprendra mieux le caractère stupéfiant de la dette des États-Unis grâce à cette vidéo :

Sans surprise, c’est la Chine qui arrive en tête, en détenant 1 185 milliards de dollars au sein de la dette américaine, soit plus d’un vingtième. Le Japon suit de très près, avec 1 061 milliards. Il y a ensuite un large fossé avant le numéro 3, à savoir l’Irlande et ses 326 milliards.

Nous trouvons ensuite les îles Caïmans (270 milliards de dollars), le Brésil (257 milliards) et le Royaume-Uni, à égalité avec la Suisse (250). Arrivent après le Luxembourg, Hong Kong, Taïwan, l’Arabie Saoudite, l’Inde et la Belgique. En treizième position, la Russie représente encore 102 milliards de dollars au sein de la dette américaine.

Les comparaisons possibles

Le Japon, grande puissance économique mondiale également très endettée, aborde sa dette d’une façon différente. En effet, le pays du soleil levant a largement nationalisé sa dette auprès de ses citoyens. L’objectif : conserver son indépendance nationale (et éventuellement ne pas rembourser en cas de faillite ?).

La France, qui a pourtant d’importantes réserves d’or, est absente du top 13 que nous avons donné. Du point de vue de sa dette, la sienne est également largement détenue par l’étranger… même si aucune information publique exacte n’existe à ce sujet. On sait seulement qu’en 2015 les deux tiers des détenteurs de la dette française étaient des « non-résidents ». Devant le flou régnant, France Inter a même parlé de « secret d’État » :

Parmi les autres États lourdement endettés, nous rencontrons la Grèce, le Liban, l’Italie, le Portugal, la Jamaïque, Cap-Vert, le Bhoutan, Chypre, la Belgique, la Barbade, l’Espagne, Singapour, l’Irlande, la Jordanie, la Gambie et le Canada. Les chiffres de ces dettes ont de quoi donner le vertige !

Source :

MPI