Accueil Pollution Les Qataris sont les champions du monde des émissions de CO2

Les Qataris sont les champions du monde des émissions de CO2

177
PARTAGER
Le drapeau du Qatar. Source : SKopp, Wikimedia Commons

La Banque mondiale nous offre chaque année de très intéressantes données à l’échelle planétaire. Nous y trouvons par exemple le nombre de tonnes métriques de CO2 émises par État. Or, si nous rapportons ces dernières au nombre d’habitants, ce sont des pays du Golfe qui s’avèrent les plus polluants, avec le Qatar largement en tête…

Des activités économiques polluantes

Le Qatar émet 40,5 tonnes métriques de CO2 par habitant, ce qui est énorme. C’est un chiffre plus de deux fois supérieur à celui des Émirats arabes unis, qui arrivent en deuxième position de ce classement, avec un score de 18,7 tonnes. L’Arabie Saoudite suit de près (17,9). D’autres classements font cependant passer Curaçao, Trinité-et-Tobago, le Koweït et le Bahreïn juste derrière le Qatar. Le dioxyde de carbone représente quoi qu’il en soit un enjeu environnemental majeur pour de nombreux politiciens :

Ce top 7 très arabique a de quoi interpeller. Ces émissions à outrance seraient-elles dues au mode de vie des habitants, lesquels feraient un peu trop de voiture ? Bien sûr que non ! Il faut en fait deviner derrière ce palmarès l’exploitation du gaz et du pétrole, mais aussi une industrie de l’aluminium puissante. Or, cette dernière est particulièrement polluante… D’ailleurs, du point de vue des chiffres absolus, les pays du Golfe (ceux déjà cités, plus l’Oman) représentent quasiment 10 % de tout l’aluminium produit dans le monde.

La suite du classement est moins surprenante

Nous croisons assez logiquement les États-Unis d’Amérique, avec 16,4 tonnes métriques de dioxyde de carbone par habitant. L’Australie arrive presque à égalité avec le géant américain, de même que le Luxembourg et l’Oman. En revanche, il y a une petite marge avant les 13,5 tonnes du Canada et les 12,5 de la Russie. Mentionnons encore l’Estonie, le Kazakhstan, le Turkménistan, la Corée et Singapour. Ce sont quasiment les seuls États à se trouver au-dessus de la barre symbolique des 10 tonnes métriques.

Nous pouvons ensuite citer le Japon (9,8), les Pays-Bas, l’Allemagne (9,2), la Norvège, la Libye, la Tchéquie et la très peuplée Chine (7,6). Nous ne pouvons bien entendu pas citer tous les pays. La France est très exactement à 5 tonnes métriques de CO2 par habitant, soit juste derrière sa voisine l’Italie (5,7). La Turquie est relativement proche de ce duo, avec 4,2. Le niveau 0 est donc encore loin :

On descend encore d’un cran pour arriver à l’Indonésie : 1,9 tonne métrique. Mentionnons ensuite l’Inde (1,6) ou le Nigeria (0,6). Une très grande partie de la population mondiale se situe dans des pays peu industrialisés, de sorte que les émissions de gaz à effet de serre par habitant y sont relativement faibles. Mais c’est toujours « trop » !