Accueil Environnement Terrestre Guyane : le débat sur le projet de mine d’or s’annonce houleux

Guyane : le débat sur le projet de mine d’or s’annonce houleux

258
PARTAGER
projet
Crédit photo : Joshua Newton - Unsplash

Le projet de mine d’or en Guyane divise la population. Une réunion publique se tiendra ce mardi à Saint-Laurent-du-Maroni. Il s’agit de la première étape du projet.

Un projet aux allures de catastrophe écologique

À Saint-Laurent-du-Maroni se déroule une première réunion publique pour aborder le sujet délicat du projet de mine d’or en Guyane. Il est censé ouvrir en 2020 et sera situé en pleine forêt. Le projet est porté par la Compagnie minière Montagne d’or, ou CMO. Il s’agit d’une coentreprise issue de la compagnie canadienne Colombus Gold et de la société russe Nordgold.

projet
Crédit photo : Erik_Stein – Unsplash

Les experts estiment que la mine renferme 85 tonnes d’or. Afin de les extraire, il est prévu de creuser une fosse immense de la taille de trente-deux stades avec des explosifs. Pour réaliser cette fosse, 1 500 hectares de forêt seront abattus, et l’équivalent de 45 000 tonnes de cyanure sera utilisé.

Un débat houleux et difficile

Les populations locales sont très partagées et beaucoup s’opposent au projet, malgré la promesse de Montagne d’or de réhabiliter la zone après son exploitation. La compagnie affirme aussi que son projet devrait créer 750 emplois, dans une région où le chômage est important. Selon le président de l’association des maires de Guyane, il ne faut pas rater cette « opportunité ».

projet
Crédit photo : Ivan Torres – Unsplash

Cependant, tout le monde ne partage pas ce point de vue. De nombreux détracteurs s’opposent au projet, tout comme certaines associations. Selon Christophe Pierre, un membre de l’association Jeunesse Autochtone de Guyane, le débat ne s’arrête pas à un simple choix entre environnement et emploi. Il s’agit plutôt d’un « choix de société ».

Si les avis semblent bien tranchés, des solutions sont souhaitées. Les protagonistes espèrent un débat calme. Au début de l’année, des locaux appartenant à la compagnie Montagne d’or avaient déjà été tagués.

Source :

Francetvinfo