Accueil Développement durable 5 astuces pour réduire ses factures d’électricité et de gaz

5 astuces pour réduire ses factures d’électricité et de gaz

399
PARTAGER
Facture d'électricité et gaz - Crédits photo : Flickr

À l’heure où le nucléaire fait débat, les sources d’énergie fossiles sont souvent décriées pour leur impact sur notre planète. Comme les énergies renouvelables sont une alternative mais pas encore une option, il convient de consommer toujours moins d’électricité et de gaz afin de faire des économies une fois la facture arrivée. Votre notre classement des 5 astuces pour réduire ses factures d’électricité et gaz.

#1. Comparez les offres des fournisseurs d’énergie

Depuis 2007, GDF et EDF ne jouissent plus du monopole de la production et de la distribution de l’électricité et du gaz. Les pouvoirs publics, principaux actionnaires des deux firmes citées plus haut, ont libéralisé le secteur et ont donc permis à des concurrents nationaux et internationaux de proposer à un meilleur prix de l’énergie aux Français.

Les différents fournisseurs d’électricité et de gaz en France – Crédits photo : VivreDemain

Pour y voir plus clair, des comparateurs proposent de mettre sur la table les offres des différents fournisseurs. Dans l’optique de vous proposer la meilleure en fonction de vos besoins ou votre budget. Le plus intéressant d’entre ces comparateurs étant Hello Watt. Peu de consommateurs le savent, mais l’herbe pourrait tout à fait être plus verte chez un concurrent d’Engie (ex-EDF).

#2. Préférez les appareils domestiques moins énergivores

Nous voyons déjà d’ici les sourcils se froncer à la lecture de ce sous-titre. Et pour cause, les appareils électroniques domestiques modernes sont beaucoup plus onéreux que ceux de la précédente décennie. Mais en acquérir est une garantie d’économies à long terme.

Comment ? Tout simplement à cause du fait que, depuis quelques années et l’implémentation de modifications apportées par l’Union européenne sur la réglementation et les normes énergétiques des appareils domestiques, les fabricants font moult efforts afin de rendre de moins en moins énergivores leurs appareils respectifs.

Classification des normes énergétiques des appareils électroniques dans l’Union européenne – Crédits photo : Wikimedia

Réfrigérateur, congélateur, lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge : tous ces appareils ont pour point commun de consommer une quantité astronomique d’électricité. Il faut donc privilégier les modèles économiques de la classe A+++. Ceux-ci garantissant de voir demain sa facture électrique non impactée à l’extrême par leur usage.

Par ailleurs, quelques gestes au quotidien permettent également de faire des économies tout en utilisant ces appareils. Notamment en usant du cycle « éco » pour laver ou sécher le linge ou la vaisselle. Mais également dégivrer régulièrement le réfrigérateur. De même que l’usage d’ampoules à basse consommation. Ou la déconnexion systématique des appareils multimédia (télévision, décodeur, ordinateur, lecteur Blu-Ray) non utilisés du secteur.

#3. Renforcez l’isolation thermique de votre domicile

La qualité et la nature des matériaux utilisés pour la construction, l’âge d’un logement ou encore la localisation d’une maison, peuvent être des sources de déperdition thermique. Ces logements non ou mal isolés poussent les occupants durant les périodes de grand froid à pousser à leur paroxysme les appareils utilisés pour réchauffer l’intérieur de l’habitat. Ce qui se fait notamment ressentir au niveau de la facture électrique et donc du portefeuille.

La solution résulte en un investissement à long terme consistant à revoir l’isolation de votre domicile. En usant notamment de fenêtres thermo-isolantes, mais également en effectuant des travaux afin d’isoler les murs de la maison. L’investissement plutôt conséquent sera rentabilisé en quelques années.

Isolation des murs d’un logement – Crédits photo : Pixabay

Quelques astuces empruntées au système D permettent toutefois de mieux isoler son logement sans se ruiner. Ces solutions pourraient également aider dans la mesure où vous n’êtes pas propriétaire. Elles consistent essentiellement à utiliser des boudins de portes, coller du scotch papier aux endroits des fenêtres et portes où l’air passe. La plus pratique et efficace de ces astuces consiste à aérer le logement 15 minutes au moins chaque jour afin de réduire la quantité d’humidité ambiante et donc la sensation de froid.

#4. Baissez le chauffage à tout prix

Laisser le chauffage des pièces inoccupées au maximum est une erreur répandue. Pourquoi chauffer à fond la chambre d’ami où personne ne dormira dans l’immédiat ? Nous vous recommandons de laisser le chauffage des pièces à vivre (salon, cuisine) à 20 °C et les chambres occupées entre 16 et 18 °C. Tandis que les pièces inoccupées pourront se contenter d’un chauffage compris entre 12 et 15 °C.

#5. Préférez les douches aux bains

Après une journée merdique au boulot, rien ne peut remplacer un bon bain d’eau chaude. Seulement, ce bain – bien que bénéfique pour vous – est néfaste pour la planète et pour votre poche. La planète perd quelques litres d’eau potable supplémentaires et votre portefeuille s’allège de quelques euros une fois la facture d’électricité arrivée.

Pour faire des économies et manifester votre pitié pour notre Terre, il est préférable d’opter pour les douches. Des douchettes économes permettent même de définir la quantité d’eau livrée par douche.

Source :

Ooreka