Accueil Pollution Assemblée nationale : le pétrole et le gaz, c’est fini d’ici 2040...

Assemblée nationale : le pétrole et le gaz, c’est fini d’ici 2040 ! (France)

272
0
PARTAGER

Plus qu’un geste symbolique, c’est un changement de stratégie environnementale et probablement industrielle que vient d’amorcer l’administration française, dont l’assemblée nationale votait à majorité, la semaine dernière, en faveur de l’arrêt d’ici 2040, de la production de pétrole et de gaz.

Et si la France se muait en pays écologique et précurseur de la protection de l’environnement ?

Officielle, mais peu médiatisée

Il semblerait que la presse est à la solde du pétrole et des grands noms tapis dans l’ombre et assurant la continuité de la production de l’or noir sur notre sol.

En effet, cela fait déjà 6 jours (la nuit du mardi 3 au mercredi 4 octobre) que le vote à l’Assemblée Nationale a eu lieu, adoptant la Loi Hulot en faveur de l’arrêt pur et simple de la production pétrolière et gazière sur le sol français, mais peu de journaux en parlent, ou pas du tout.

Cette arrêt définitif espérons-le concernerait la France métropolitaine et les départements d’Outre-Mer.

Un pas de géant, mais pas tellement révolutionnaire

En effet, la France ne produit plus que 815.000 tonnes de pétrole chaque année, ce qui ne représente que 1% de sa consommation annuelle.

En somme, que la France cesse de produire du pétrole ou non, le changement sera certes important, mais pas bouleversant sur le plan écologique.

Un pays tourné vers l’avenir

En effet, la France est l’un des pays européens les moins dépendants aux énergies fossiles conventionnelles. Jouissant d’une certaine avance sur le plan nucléaire (quoique non aussi propre), l’Hexagone est également bien loti sur le plan écologique.

Parc éoliens, géothermie et parcs photovoltaïques sont devenus courants sur notre sol.

Le pays se lance donc de nouveaux défis, en visant l’avenir. Un avenir pavé par le subventionnement de secteurs porteurs et propres, dont l’automobile électrique, et bientôt l’avion électrique.

Et les emplois alors ?

1500 à 4000 emplois seront impactés directement ou indirectement par l’arrêt de la production pétrolière et gazière en France.

Aucune brutalité de sortie n’est annoncée, le processus se fera progressivement, avec notamment des programmes visant à faire passer des territoires dépendants à la production pétrolière à des secteurs d’avenir, notamment la Guyane.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz