Accueil Pollution Dans l’Yonne, les pesticides ont privé un village d’eau potable

Dans l’Yonne, les pesticides ont privé un village d’eau potable

255
PARTAGER
potable
Crédit photo : Seaq68 - Pixabay

Les habitants de la petite commune d’Étais-la-Sauvin, située dans l’Yonne, se trouvent en plein désarroi. Ils sont privés d’eau potable depuis plus d’un an à cause des pesticides.

L’eau n’est plus potable depuis plus d’un an

À Étais-la-Sauvin, les habitants sont contraints de se plier à un rituel fort contraignant : la livraison de packs de bouteilles d’eau. Cette mesure, dont ils se passeraient volontiers, a été mise en place il y a maintenant plus d’un an. En effet, les citoyens ne peuvent plus consommer l’eau du robinet, ni même l’utiliser pour se brosser les dents.

potable
Crédit photo : Amritanshu Sikdar – Unsplash

Tous les habitants sont donc contraints de s’approvisionner régulièrement en eau sous forme de bouteilles. Chacun stocke comme il le peut d’importantes quantités de bouteilles d’eau afin de pouvoir les consommer et les utiliser au quotidien. Cela fait plus d’un an que les pesticides rendent l’eau du robinet totalement impropre à la consommation.

Une situation difficile à supporter

C’est donc tout le quotidien des habitants d’Étais-la-Sauvin qui a été bouleversé. Une habitante explique que la situation est difficile à supporter et qu’il n’est pas simple d’empêcher les enfants de boire l’eau du robinet. Elle ajoute également que la douche est devenue un rituel compliqué et parfois fort désagréable. Selon elle, en plus de ne pas être potable, l’eau peut parfois devenir marron.

France 3 revient sur cette histoire avec un reportage dédié :

C’est un pesticide utilisé par les agriculteurs locaux qui est la cause de tout ça. L’eau est contaminée et devrait être filtrée, mais la petite commune de six cent cinquante personnes n’en a tout simplement pas les moyens. Le problème est devenu récurrent, si bien que la nappe phréatique est désormais complètement souillée. Une solution a donc été trouvée, mais les habitants devront patienter encore quelques mois. En effet, en mai prochain, ils pourront retrouver une eau (et une vie) normale : le réseau d’eau sera raccordé à celui d’un village voisin.

Source :

Francetvinfo