Accueil Produits Pharmaceutiques Santé : le viagra aiderait à prévenir une forme de cancer

Santé : le viagra aiderait à prévenir une forme de cancer

452
PARTAGER
Viagra - Crédits photo : Wikimedia Commons

Pilule préférée des papis d’un certain âge à la recherche de sensations fortes, le viagra pourrait s’avérer bénéfique pour la santé, dans un autre rayon cependant. En effet, une étude menée par des chercheurs a conclu récemment en la capacité qu’aurait le viagra de prévenir un type bien précis de cancer, consommé régulièrement et à très faibles doses. Explications en détail.

La pilule bleue au secours de notre santé

Du fait de l’âge, le corps humain sécrète de moins en moins d’hormones, ces substances qui régulent son fonctionnement. Seulement, pour maintenir une certaine cohésion psychique, il est important de se sentir toujours dans le coup et désiré. C’est ce qui pousse parfois certains hommes à opter pour la petite pilule bleue dès un certain âge.

Celle-ci booste les performances sexuelles et aide à mieux gérer ses ébats. Elle a changé d’innombrables vies à travers le monde. Seulement, outre cet effet ô combien bénéfique, le viagra serait également à l’origine comme évoqué plus haut, d’un autre bienfait non négligeable sur la santé des hommes en en consommant très souvent à faibles doses. Il aiderait à prévenir le cancer colorectal.

Le viagra pour lutter contre le cancer colorectal ?

Cet effet secondaire est assez inattendu, il faut l’avouer. L’on doit cette découverte à l’équipe dirigée par le biochimiste Darren D. Browning, de l’université Augusta aux États-Unis.

Souris de laboratoire – Crédits photo : Wikimedia Commons

Ce dernier explique avoir découvert qu’une petite dose de viagra (sildénafil est le nom du principe actif du viagra) dans l’eau potable consommée par des souris aurait réduit de près de moitié le risque de formation de polypes. Il s’agit de petits amas de cellules anormales qui se transforment plus tard en cancer colorectal.

Si ces résultats assez intéressants sont à relativiser, n’oublions cependant pas qu’il ne s’agit que de tests réalisés sur des souris !