Accueil Culture Chili : le succès des avocats a de lourdes conséquences environnementales

Chili : le succès des avocats a de lourdes conséquences environnementales

520
PARTAGER
chili
Crédit photo : Thought Catalog - Unsplash

Dans les pays occidentaux, les avocats sont victimes de leur succès. Cela fait bientôt trente ans que le Chili et sa population en font les frais.

Un succès qui date des années 1990

Aux États-Unis et en Europe, les années 1990 marquent le début d’un intérêt certain pour l’avocat. La consommation de ce fruit d’origine guatémaltèque est devenue très importante si bien qu’aujourd’hu, il est exploité en Afrique, au Mexique et au Chili. Ce phénomène a donc été longtemps bénéfique à l’économie du Chili. Pourtant, il cause maintenant des dégâts environnementaux importants qui influent directement sur le quotidien des Chiliens.

chili
Crédit photo : domaine public — Pixnio

L’exportation des avocats depuis le Chili est en constante augmentation. En 2016, le pays a fourni près de 160 000 tonnes de ce fruit aux pays étrangers. Pour irriguer un hectare d’avocatiers, 100 000 litres d’eau sont utilisés quotidiennement et cette quantité correspond à la consommation d’eau de 1 000 habitants. L’enjeu écologique est donc aujourd’hui très important.

Les lits de rivières sont à sec

Les lits des rivières Petorca et Ligua sont à sec depuis plus de dix ans. Des poissons et autres espèces animales et végétales ont disparu avec l’eau de ces rivières et ont déréglé en même temps l’écosystème de la zone. Le plus grave, c’est que l’évaporation est devenue impossible en raison de l’absence d’eau. Le processus de formation des nuages est directement impacté : les précipitations sont inexistantes.

chili
Crédit photo : Nur Afni Setiyaningrum — Unsplash

Le climat subtropical de la province de Petorca inflige de longues périodes de sécheresse aux populations locales. Un phénomène amplifié par les passages réguliers d’El Niño. Les habitants reportent cette faute sur les exploitants agricoles. Ils les jugent responsables de la disparition des cours d’eau. Le gouvernement ne trouve plus de solutions pour alimenter ces régions touchées par la crise de l’eau. L’exploitation de l’eau est un système privé depuis 1981 au Chili. Enfin, le monopole des exploitants d’avocatiers ainsi que leur importante consommation en eau ont largement contribué à la fermeture des élevages familiaux et des petites cultures.