Accueil Société / Mondialisation À quel âge les femmes ont-elles leur premier enfant ?

À quel âge les femmes ont-elles leur premier enfant ?

671
PARTAGER
Une naissance est toujours un heureux événement. Source : Pixnio

À l’échelle planétaire, l’indice de fécondité est – par femme en âge de procréer – de 2,42 enfants. C’est donc au-dessus du seuil de renouvellement d’une population (2,1). Mais ce chiffre varie d’un pays à l’autre, et il en est de même pour un autre indicateur important : l’âge moyen auquel les femmes ont leur premier enfant. Cet élément a une influence certaine sur la natalité. Et nous voyons clairement que, dans les pays développés, les femmes sont mères de plus en plus tard… Pour certaines nations comme la Chine ou la Corée du Nord, les données font défaut.

L’Occident attend avant d’avoir des enfants

Ce n’est pas une surprise : les États les plus riches économiquement parlant, qui sont aussi ceux qui enregistrent les natalités les plus faibles, ont un âge des parents plus élevé lors de la première naissance. Cela est dû à plusieurs facteurs, comme l’allongement des études pour les hommes et les femmes, mais aussi les mœurs. D’une manière générale, la plupart de ces pays ne renouvelant plus d’eux-mêmes leur population ont recours à l’immigration pour rester en croissance démographique. Et le retardement du premier accouchement est un phénomène constant :

Ainsi, les femmes ont en moyenne leur premier enfant après 29 ans au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie, au Luxembourg, en Suisse, en Espagne, à Chypre, en Allemagne, en Italie et en Grèce. Dans cette tranche, nous trouvons aussi Israël, Hong Kong, Singapour, le Japon et la Corée du Sud.

La France, qui se distingue en Europe par une meilleure natalité que ses voisins, prend place dans la tranche 27-29 ans, de même que l’Irlande. Son score exact est de 28 ans et demi. À ses côtés, nous trouvons l’Autriche, la Belgique, le Canada, la Croatie, le Danemark, la Finlande, la Hongrie, Malte, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Portugal, la Slovénie et la Tchéquie.

Viennent ensuite les pays de transition, avec un premier enfant entre 25 et 27 années. Nous y trouvons des contrées européennes, comme la Bulgarie, l’Estonie, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, la Macédoine, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie et l’Ukraine. Mais c’est aussi la catégorie des États-Unis, du Maroc et du Sri Lanka.

Des accouchements plus précoces

Rares sont les pays européens dont les femmes ont (en moyenne bien sûr) un enfant avant 25 ans : l’Albanie, la Biélorussie, la Bosnie-Herzégovine, la Moldavie et la Russie. Encore au-dessus des 23 ans, nous croisons l’Algérie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Chili, la Géorgie, la Jordanie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Liban, l’Ouzbékistan, le Panama, les Philippines, le Soudan, la Thaïlande, la Tunisie, le Turkménistan et la Turquie. Or, une femme peut être à la fois très jeune et heureuse d’avoir un premier enfant tôt :

Le reste de l’Amérique latine a généralement un premier enfant avant 23 ans mais après 20 ans, hormis le Nicaragua et la Jamaïque qui sont plus précoces. C’est aussi le cas de plusieurs États africains et asiatiques, comme l’Afrique du Sud, l’Indonésie, la Turquie, le Vietnam…

C’est donc dans le restant de l’Afrique que les femmes ont un premier enfant le plus tôt. La palme revient à l’Angola, au Gabon, à la Guinée, au Malawi, au Mali, au Mozambique, au Niger, à l’Ouganda et au Tchad. Mais il faut aussi y ajouter l’Oman et le Bangladesh, pays qui se distinguent malheureusement souvent par des mariages forcés précoces.

Source :

MPI