Accueil Innovation & Transport Jaguar I-Pace : tout sur le SUV électrique grand luxe britannique !

Jaguar I-Pace : tout sur le SUV électrique grand luxe britannique !

306
PARTAGER
Le Jaguar I-Pace, premier véhicule électrique du britannique - Crédits photo : Jaguar

Nous évoquions le Jaguar I-Pace il y a peu dans notre top 10 des voitures électriques/hybrides de luxe en 2018.  Ce SUV de luxe et électrique de surcroît est désormais officiel. Que propose-t-il au consommateur ? Quelles sont les technologies embarquées ? Et côté prix ? Voici le Jaguar I-Pace sous toutes ses coutures.

De la concurrence sur son segment habituel

Jaguar est un constructeur britannique qui du fait de la crise peine à séduire autant de clients sur son habituel segment de prédilection, soit la voiture sportive de luxe, que par le passé. Mais aussi, dans une mouvance dorénavant dominée par le développement de solutions automotives électriques, le constructeur n’a eu d’autre choix que de se lancer lui aussi dans la course au véhicule propre. Son premier essai n’est autre que le I-Pace. Ce dernier a fait très forte impression dans le stand de Jaguar en Suisse.

Le Jaguar I-Pace, premier véhicule électrique du britannique – Crédits photo : Jaguar

En effet, le constructeur s’est illustré au Salon automobile de Genève se tenant du 8 au 18 mars. Il y a dévoilé un SUV assez racé et attirant, entrant en confrontation directe avec le Tesla Model X et dont voici les principaux atouts.

Jaguar sort de loin… très loin

Constructeur emblématique des années 60 à 80, Jaguar débuta sa descente aux enfers dans les années 85. Principalement mis en cause : les défauts matériels et techniques qui s’accumulaient dans ses véhicules. Seulement, dans les année 90, la marque britannique rachetée par Ford finit par sortir quelque peu la tête de l’eau, malgré le fait que les bénéfices n’aient pas suivi. Au point où en 2008 Ford revendit Jaguar et son frère britannique Land Rover au groupe indien Tata Motors pour moins de 2,5 milliards dollars.

Ratan Tata, nouveau propriétaire des deux marques, arriva au pire moment, soit au début de la crise économique des subprimes et à une époque où Jaguar peinait à écouler plus de 50 000 véhicules par an. Sa vision et son acharnement à faire de Jaguar une marque foncièrement axée sur le luxe à prix abordable finit par payer dès 2013, année durant laquelle le britannique écoula 77 000 véhicules et débuta sa politique de renouveau.

Politique marquée plus tard par le lancement des F-Type et XE, la première sportive et la seconde berline de luxe entrée de gamme. En 2016, deux nouveaux véhicules venaient étoffer le catalogue de Jaguar, tous deux des SUV : le F-Pace haut de gamme et l’un peu moins luxueux E-Pace. Le I-Pace étant donc la résultante de la nouvelle politique d’électrification de Jaguar.

Comme des airs de similitude avec la concurrence…

En y regardant de plus près, le I-Pace affiche des airs de Model X. Soit des lignes très épurées, un nez et empattement courts, une calandre assez discrète. Sans compter l’attirail technologique embarqué, ici très étoffé.

Le Jaguar I-Pace, premier véhicule électrique du britannique – Crédits photo : Jaguar

Les habitués de la marque auront peu de mal à reconnaître les traits du britannique dans son I-Pace. En débutant déjà par l’aérodynamisme, très réussi et qui permet à la voiture de se différencier en tous points à ses concurrentes. La I-Pace est à mi-chemin entre la berline de luxe et le SUV sportif. Son constructeur la décrit d’ailleurs comme la voiture de sport cinq places la plus intelligente qui soit.

…mais un véhicule meilleur que ceux de la concurrence

Le pari semble cependant remporté par Jaguar, qui nous livre un crossover électrique très séduisant et disposant d’une autonomie monstre pour une accélération record (sur son segment), le tout à un prix assez intéressant.

Détails sur la motorisation du Jaguar I-Pace

Le I-Pace est un SUV à quatre roues motrices qui doit sa puissance à deux moteurs électriques logés entre les trains avant et arrière et développant jusqu’à 200 chevaux fiscaux et 350 Nm chacun. Soit une puissance cumulée de 400 chevaux et 700 Nm.

Le Jaguar I-Pace, premier véhicule électrique du britannique – Crédits photo : Jaguar

Cette motorisation digne d’une bête de compétition permet au I-Pace de passer de 0 à 100 km/h en moins de 4,5 secondes. L’énergie produite est quant à elle stockée dans une batterie composée de 36 cellules disposées dans le plancher du SUV. D’une capacité de 90 kWh, ce qui lui permet d’atteindre quelque 480 km d’autonomie en pleine charge, théoriquement du moins.

Cette batterie dispose par ailleurs d’un système de recharge rapide, lui permettant de passer de 0 à 80 % de charge en 90 minutes relié à une borne rapide 100 kW.

Des équipements de premier choix

Le reste de l’attirail est composé d’un système de refroidissement liquide par circuit de refroidissement dédié. Jaguar explique en effet qu’à température modérée les performances de la batterie sont amplifiées par un radiateur rejetant la chaleur produite par les modules de cellules.

Lorsque les conditions de températures sont plus extrêmes, un système de refroidissement lié à la climatisation du I-Pace capte une partie de l’air conditionné généré afin de maintenir les cellules suffisamment au frais pour un fonctionnement optimal. Par ailleurs, un système de pompe à chaleur permet de réduire la consommation des équipements à bord, en remplacement du système de chauffage habituel.

Une voiture tournée vers l’avenir

Comme le Tesla Model X, le Jaguar I-Pace dispose dans son habitacle d’un système intelligent de gestion des équipements. Dans le SUV du britannique, c’est Amazon Alexa qui gère les appareils à bord, que l’utilisateur peut diriger depuis le double écran InControl Touch Pro situé sur la planche de bord.

Celui-ci permet en effet de gérer multimédia, fonctionnalités du véhicule et le circuit énergétique. Ce système est également soumis à des mises à jour logicielles régulières, apportant de nouvelles fonctionnalités. Il faudra cependant faire sans système de pilotage automatisé.

Et côté prix ?

Jaguar, conscient du fait que son véhicule devra faire ses preuves, a décidé de le proposer 10 000 dollars moins cher que le Tesla Model X. Soit 69 900 dollars (78 380 euros) dans sa version de base.