Accueil Culture Hawaï : la population s’organise pour préserver le taro

Hawaï : la population s’organise pour préserver le taro

198
PARTAGER
taro
Taro - Crédit photo : David Eickhoff - Flickr

Le taro est un légume racine qui tient une place importante dans la culture et l’alimentation des Hawaïens. Aujourd’hui, cette plante sacrée est menacée.

Le taro menacé par un champignon aquatique

Une légende locale fait du taro l’ancêtre sacré des Hawaïens. L’agro-écologue Noa Kekuewa Lincoln explique que ce légume racine est si précieux que la population l’a surnommé « le sceptre de vie ». Cela fait maintenant des siècles que cette plante occupe une place centrale dans la culture des habitants et leur régime alimentaire. Dans l’archipel d’Hawaï, le taro que l’on appelle kalo est aujourd’hui menacé.

Une présentation vidéo du taro d’Hawaï (en anglais) :

Le légume racine était autrefois l’un des plus cultivés de la planète. Mais son avenir est mis en péril par le mildiou. Il s’agit d’une maladie causée par un champignon aquatique. Bon nombre de variétés traditionnelles de l’archipel sont sensibles à cette pathologie.

Une mobilisation pour sauver le kalo

Durant les cinquante années passées, les rendements du légume racine ont diminué de plus de moitié. L’agronome Susan Miyasaka et son équipe espèrent parvenir à changer la donne. Pour cela, ils sont en train de tester une variété de taro résistant au mildiou. Si le champignon est un véritable problème, l’irrigation en est un autre. En effet, la culture du kalo nécessite de l’eau en abondance. Les terrains de golf, les grandes exploitations agricoles ainsi que les projets d’urbanisme ont peu à peu détourné cette ressource essentielle.

taro
Taro – Crédit photo : Wikimedia Commons

Dans l’archipel, il est impensable de perdre la culture du taro. Ce légume racine fait partie intégrante de la culture locale et beaucoup trop de personnes en dépendent. Ainsi, les défenseurs du droit à l’eau tentent désormais d’inverser le courant afin de redonner la priorité aux petits cultivateurs de taro. Toutes ces actions seront donc les seuls capables d’endiguer la disparition progressive du taro sur l’île.