Accueil Biodiversité Les coraux du golfe d’Aqaba continuent de résister au réchauffement climatique

Les coraux du golfe d’Aqaba continuent de résister au réchauffement climatique

328
PARTAGER
aqaba
Crédit photo : Vlad Tchompalov - Unsplash

Tandis que les récifs coralliens du monde souffrent du réchauffement climatique, ceux qui se trouvent en mer Rouge résistent étonnamment bien.

L’incroyable récif corallien du golfe d’Aqaba

La mer Rouge regorge de vie et abrite un récif corallien qui s’étend sur des kilomètres. Il ravit tous les amateurs de la vie sous-marine et les plongeurs qui ont la chance de s’y rendre. La faune est riche de diversité et éclatante, tout comme la biodiversité exceptionnelle qui est rendue possible par les différents coraux qui vivent dans le récif.

Quelques images de plongées dans la mer Rouge :

Ces diverses espèces sont menacées partout dans le monde et elles trouvent refuge dans le golfe d’Aqaba. Les coraux deviennent vulnérables dans les différents océans, comme en Australie où la Grande Barrière de corail souffre atrocement. Au cours des deux dernières années, le site s’est vu réduit de moitié, notamment en raison du blanchissement des coraux qui se meurent les uns après les autres. Mais ce phénomène mondial ne semble pas encore toucher le golfe d’Aqaba.

Une résistance hors normes pour les récifs de la mer Rouge

Les coraux de la mer Rouge résistent là où d’autres peinent à survivre. Les scientifiques tentent de comprendre d’où leur vient cette vigueur et, ainsi, de percer le mystère de leur incroyable résistance. Une hypothèse ressort de leurs travaux : les coraux auraient baigné, il y a bien longtemps, au sud de la mer Rouge là où les eaux sont les plus chaudes. Par la suite, ils seraient remontés dans le golfe d’Aqaba, situé plus au Nord.

aqaba
Vie sous-marine – Crédit photo : Alex Suprun – Unsplash

Le patrimoine génétique des coraux aurait mémorisé cet environnement et y serait resté adapté. Alors, serait-il envisageable d’exporter ces coraux dans les zones où les autres ne survivent pas ? Les experts pensent qu’il est peu probable que cela soit possible. Une chose est cependant certaine : le golfe d’Aqaba doit être protégé et, pour cela, le réchauffement climatique doit cesser.

Source :

Francetvinfo