Accueil Biodiversité France : près d’un mammifère sur trois en grand danger d’extinction

France : près d’un mammifère sur trois en grand danger d’extinction

319
PARTAGER
mammifère
Loup gris - Crédit photo : Nick karvounis - Unsplash

En France, la situation de certains mammifères inquiète les spécialistes. Des mesures et initiatives de protection se multiplient dans l’espoir de pouvoir les sauver.

Lynx boréal, loup gris et vison d’Europe concernés

Parmi ces mammifères, on retrouve le loup gris, le lynx boréal et le vison d’Europe. Ces trois espèces sont de moins en moins observées dans leur habitat. Et cette situation est particulièrement inquiétante. Pour tenter d’agir, des initiatives sont mises en place. Ainsi, des agents de l’État tentent depuis le début de l’année de recenser les individus composant ces espèces.

mammifères
Lynx boréal — Crédit photo : Eirik Olsen — Unsplash

En Charente-Maritime, ils arpentent les zones humides en espérant trouver des traces indiquant la présence de visons. Chaque individu recensé est une petite victoire pour la biodiversité. Le nombre de visons encore présents en France est très bas, tout comme certains autres mammifères. Il est donc urgent de lancer des programmes, mais surtout de les protéger.

Seulement 250 visons encore à l’état sauvage

Il n’est pas facile de suivre le petit carnivore à la trace. Ainsi, les agents font usage de pièges inoffensifs afin de s’assurer de sa présence et le protéger plus efficacement. En seulement dix ans, l’habitat naturel du vison a été réduit de moitié. Cela est en grande partie dû à la disparition des terres agricoles et des jachères. Selon les données recensées, il ne resterait plus que 250 visons en liberté sur le territoire français.

mammifères
Vison — Crédit photo : Skeez — Pixabay

La France a alors décidé de lancer un programme national de préservation de l’espèce. Une dizaine d’individus venant de l’Europe de l’Est devraient bientôt être intégrés à un zoo. Ils seront par la suite réintroduits dans la nature. Une soigneuse, qui prend soin des animaux déjà présents, explique qu’il faut limiter les contacts pour faciliter le processus de réintroduction. Cet élevage a aussi pour but de favoriser leur reproduction. Dans la nature, le vison est un animal solitaire et peu fécond.

Source :

Francetvinfo