Accueil Droits des animaux Un animateur télé canadien abat un puma et crée un scandale

Un animateur télé canadien abat un puma et crée un scandale

575
PARTAGER
Crédit photo : image Facebook

Steve Ecklund a fait naître une véritable polémique sur les réseaux sociaux après avoir publié une photo d’un puma qu’il a abattu. En effet, cet animateur de télévision apparaît à côté de son trophée de chasse sur Facebook. Pourtant, le puma est un animal menacé sur différents territoires en Amérique du Nord.

Un passionné de la chasse

Ecklund est connu de son entourage pour son amour du tir à l’arc et la chasse en milieu sauvage. Il publie régulièrement sur les réseaux sociaux des posts où l’on peut le voir avec ses trophées de chasse. Pour l’année 2017, il a reconnu avoir chassé et abattu des cerfs, des wapitis, des antilopes et des ours. Mais c’est sa dernière prise qui l’a rendu célèbre puisqu’il s’agit d’un puma.

Les photos de Steve Ecklund sur Facebook et les deux gigots de viande provenant du puma. Crédit photo : image Facebook

 

Il se félicite d’avoir chassé, tué et consommé cet imposant félin brun à Alberta. Sur un autre cliché, on peut clairement voir deux gigots de viande qui seront cuisinés plus tard. Ce dernier est d’ailleurs intitulé « du terrain de chasse à la table en un jour ». Pour lui, son action entre dans le cadre du contrôle des prédateurs et de la gestion des populations. Pour lui, il accomplit un travail bien fait.

Une avalanche de critiques

Ces clichés ont rapidement reçu un accueil glacial sur internet. Nombre d’internautes sur les réseaux sociaux se sont montrés insultants. Ils ont souligné le caractère inutile de cette pratique. Selon eux, la nature n’a pas besoin d’aide pour tuer les grands prédateurs et trouver son équilibre. Parmi ces détracteurs les plus virulents, Laureen Harper la femme d’un ancien premier ministre conservateur canadien, pense qu’il s’agit d’un type écœurant.

Il a cependant reçu des encouragements de la part des chasseurs qui l’ont félicité tout en appelant les internautes furieux à tempérer leur colère. WildTV, la chaîne dans laquelle il travaille a soutenu son animateur en affirmant que la chasse au puma est légale et ouverte durant trois mois à partir du 1er décembre.

Source :

La Depeche