Accueil Développement durable Île-de-Bréhat : une hydrolienne installée pour rien ?

Île-de-Bréhat : une hydrolienne installée pour rien ?

1600
PARTAGER
hydrolienne
Crédit photo : turbine d'hydrolienne - lenergeek

Au large de Paimpol, dans les Côtes-d’Armor, une hydrolienne a été installée il y a quelques années, donnant ainsi espoir à toute une région. Seulement, après des dizaines de millions d’euros investis, le projet a tout simplement été abandonné et il n’y a jamais eu de production d’électricité.

Un projet ambitieux, écologique et porteur d’emplois

Le projet avait redonné espoir aux habitants de la région. L’installation et le fonctionnement de l’hydrolienne devaient générer à la fois des emplois, et de l’énergie propre. Ainsi, toute une partie de la Bretagne devait bénéficier de l’électricité ainsi produite au gré des marées. EDF et Naval Group avaient développé des hydroliennes et de gigantesques turbines alimentées par des courants marins et devaient effectuer les tests sur ce site.

hydrolienne
Crédit photo : Île de Bréhat – wikimedia.commons

L’électricité devait ensuite être acheminée vers la côte. Un projet ambitieux, pour lequel 50 millions d’euros d’investissement étaient nécessaires. 7 d’entre eux provenaient de subventions de l’État. Et aujourd’hui, 10 ans après l’installation, la corrosion a rendu les machines totalement inutilisables.

EDF et Naval Group n’auraient pas tenu leurs engagements

Pour le maire de la commune de Paimpol, EDF et son partenaire Naval Group n’ont pas tenu leurs engagements. L’hydrolienne devait servir à aliment entre 2 000 et 3 000 foyers en électricité. Et pourtant, jamais un seul kilowattheure n’a été produit sur le site. Pire encore, toutes les retombées régionales attendues pour les projets n’ont jamais eu lieu.

hydrolienne
Crédit photo : wikimedia.commons

La région a investi 3 millions d’euros dans ce projet, et Jean-Yves Chaisemartin explique que cette somme doit être remboursée, si le projet est bel et bien abandonné : « Quand on a investi 3 millions de fonds publics régionaux pour que cette technologie se développe et que ce raccordement soit fait à Paimpol-Bréhat, clairement, le compte n’y est pas ».

Les industriels ont l’intention de poursuivre leurs tests sur les hydroliennes, mais cela se fera en Normandie et au Canada. La Bretagne semble donc bien laissée pour compte dans cette histoire.

Source :

Francetvinfo